Le Maroc a perdu plus de 100.000 emplois depuis l’arrivée de Benkirane

4 février 2013 - 22h56 - Economie - Ecrit par : J.L

Le taux de chômage officiel au Maroc est passé de 8,9% en 2011 à 9% en 2012, soit 10.000 chômeurs en plus. Fin de l’année dernière, le Maroc comptait donc 1.038.000 chômeurs, contre 1.028.000 en 2011, d’après le Haut Commissariat au Plan.

Les Marocains les plus touchés par le chômage sont les jeunes de 15 à 24 ans, qui constituent 18,6% du nombre total des chômeurs. Viennent ensuite les diplômés avec 16,4%.

En milieu urbain, le chômage touchait 13,41% de la population en 2012 contre 13,42% en 2011, alors qu’en milieu rural le chômage est passé de 3,9% à 4% au cours de la même période.

Depuis l’avènement du gouvernement Benkirane, le Maroc a perdu environ 110.000 emplois tous secteurs confondus, ce qui a eu un impact important sur le taux de chômage au Maroc, explique le HCP dans son rapport.

Les secteurs les plus touchés par cette situation sont ceux de l’agriculture, forêt et pêche (59.000 emplois), de l’industrie et de l’artisanat (28.000 emplois), du BTP (21.000), et des activités diverses (2000).

Au premier trimestre 2012, le chômage avait augmenté de 0,8% au Maroc, pour atteindre 9,9%, d’après un rapport alarmant du HCP paru en mai dernier.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Emploi - Abdelilah Benkirane - Chômage - Gouvernement marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Le Maroc veut faire payer les géants du Web

Le gouvernement marocain est préoccupé par la réglementation fiscale des géants du numérique. Dans ce sens, il propose de nouvelles obligations fiscales dans le cadre du projet de loi de Finances (PLF) de l’exercice 2024.

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...