« Le Maroc peut gagner la Coupe d’Afrique »

2 novembre 2023 - 08h00 - Sport - Ecrit par : P. A

Ancien directeur de l’Académie Mohammed VI de football et ancien directeur technique national de la Fédération royale marocaine de football, Nasser Larguet revient sur le potentiel de ce centre de formation qui a produit de grands talents comme Nayef Aguerd ou Azzedine Ounahi. Selon lui, le Maroc a toutes les chances de remporter la coupe d’Afrique des nations Côte d’Ivoire 2023.

Dans un entretien à Matin TV, Nasser Larguet affirme que l’Académie Mohammed VI a contribué à l’épopée des Lions de l’Atlas lors de la coupe du monde 2022 au Qatar. « C’était un bonheur de voir notre équipe nationale arriver à ce niveau-là… Voir cette coupe du monde faire découvrir au monde entier que le football existe au Maroc avec beaucoup de qualité, ça nous fait rembobiner un peu l’histoire pour nous dire que cette Académie a pu participer à cet élan national avec quatre joueurs après seulement quelques années d’existence, dont trois titulaires et un joueur par ligne, et cela les gens ne le relèvent pas. Il y a Youssef En-Nesyri en tant qu’attaquant, Azzedine Ounahi, milieu de terrain, Nayef Aguerd, défenseur, et Mohamed Réda Tagnaouti, gardien de but… Au Maroc, il y a du potentiel, des possibilités pour développer encore plus de joueurs », a-t-il déclaré.

À lire : Le parcours historique des Lions de l’Atlas booste les candidatures à l’académie Mohammed VI

À 12 ans Nayef Aguerd, lauréat de l’Académie Mohammed VI, « avait une qualité technique qui m’a frappé dès le départ. C’est un garçon qui était capable de jouer à 50-60 mètres avec une superbe précision et un pied gauche en plus, ce qui est très élégant. Je me suis dit ce garçon a une bonne technique. Je l’ai recruté pour ça. […] C’est lui qui s’est inventé comme défenseur parce que je l’ai recruté comme numéro 10 », explique Nasser. Contrairement à Aguerd, Azzedine Ounahi qui jouait à Miro Foot à Casablanca, a été recruté à 10 ans dans l’annexe de l’Académie à Casablanca. « Il était atypique effectivement. C’était un joueur d’instinct, d’inspiration. Il avait une technique de forte qualité. Il aimait le ballon. Il aimait dribler et il aimait jouer. On l’a pris pour cette fraîcheur. […] Je crois beaucoup en lui, parce qu’il a beaucoup de talent. Il l’a montré en Coupe du monde », a poursuivi l’ancien DTN de la Fédération marocaine.

À lire : Nasser Larguet révèle les secrets de la création de l’Académie Mohammed VI

L’actuel DTN de la Fédération saoudienne de football dit être prêt à servir à nouveau le Maroc si on fait appel à lui. « Je suis un homme de challenge et de défi. Si demain mon pays, le Maroc, a de nouveaux défis et qu’il a besoin de mes compétences et […] me fait appel pour quelque chose de bien précis et quelque chose de constructif, bien sûr je serai là ». Nasser Larguet a en outre mis en avant la qualité des Lions de l’Atlas, par rapport aux équipes européennes. « Quand vous prenez par exemple Youssef En-Nesyri qui joue à Séville et qui joue la Coupe d’Europe, Achraf Hakimi qui joue au Paris Saint-Germain et qui a gagné des championnats… Quand vous mettez ça dans la balance, il n’y a pas de différence. Après, ce qui fait vraiment la différence, c’est toujours l’entraîneur », fait-il observer, soulignant que « Walid Regragui aujourd’hui a construit quelque chose d’exceptionnel ».

À lire : L’Académie Mohammed VI : pépinière des futurs Lions de l’Atlas

Cette équipe marocaine, demi-finaliste du Mondial 2022 et qui a déjà participé à plusieurs coupes d’Afrique, a les capacités pour remporter la prochaine coupe d’Afrique en Côte d’Ivoire, estime Nasser Larguet. « Que les joueurs rentrent toujours avec cette faim, de dire qu’on est capable de démontrer qu’on n’a pas été en demi-finale par hasard. On est arrivé par notre expérience, par nos qualités, par notre savoir-faire. On a montré que le Maroc avait un savoir-faire, car il y a des joueurs qui ont été formés au pays. On parle des binationaux qui sont très présents, mais il y a quand même une ossature : Bounou a commencé le foot ici au Wydad, vous avez aussi Aguerd devant lui, puis Ounahi… l’épine dorsale, c’est un savoir-faire marocain ! Pour la Coupe d’Afrique, si on ne prend pas la grosse tête, on a les capacités pour le faire. On a deux joueurs par poste qui jouent dans des championnats majeurs, qui gagnent des titres. Pour moi, c’est tout à fait faisable ! », a-t-il conclu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Football - Coupe d’Afrique des Nations (CAN) - Académie Mohammed VI de football - Nacer Larguet - Nayef Aguerd - Azzedine Ounahi

Aller plus loin

Nasser Larguet révèle les secrets de la création de l’Académie Mohammed VI

Le Marocain Nasser Larguet, ancien directeur technique national (DTN) du Maroc, et occupant le même poste en Arabie Saoudite depuis mai 2022 après son départ de l’Olympique de...

Le parcours historique des Lions de l’Atlas booste les candidatures à l’académie Mohammed VI

Des anciens pensionnaires de l’académie Mohammed VI de football (AMF) ont aussi contribué à la percée de l’équipe du Maroc à la coupe du monde. Cette contribution produit...

L’Académie Mohammed VI : pépinière des futurs Lions de l’Atlas

L’Académie Mohammed VI est aujourd’hui un centre de formation de référence continentale et régionale pour les jeunes qui désirent faire carrière dans le football.

Académie Mohammed VI, un vivier de qualité au service du football marocain

Pensée et inaugurée en 2009 par le roi Mohammed VI, l’académie Mohammed VI (AMF) est devenue, au fil des ans, un vivier de qualité au service du football marocain, mais aussi du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Selim Amallah encore sanctionné, le Standard de Liège assume et s’explique

Le directeur du Standard de Liège, Pierre Locht, s’est récemment exprimé sur la situation de l’international marocain Selim Amallah, mis à l’écart par le club pour « non-respect de certains engagements pris dans le cadre des négociations de contrat. »

Azzedine Ounahi et Soufiane Boufal honorés à leur retour à Angers

Un accueil de stars pour deux héros de la Coupe du monde au Qatar avec le Maroc. Azzeddine Ounahi et Soufiane Boufal ont été fêtés ce dimanche par les responsables du club à leur retour à Angers.

CAN 2025 : le Maroc perd son bras de fer

Le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) envisagerait de reporter la date de la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 prévue au Maroc, laquelle coïnciderait avec celle de la coupe du monde des clubs.

Nouveauté sur la VAR lors du Mondial des clubs au Maroc

L’arbitre sera autorisé à expliquer au public les décisions du VAR lors du Mondial des clubs de la FIFA qui se déroulera du 1ᵉʳ au 11 février au Maroc et à l’occasion du Mondial féminin en Australie et en Nouvelle-Zélande, du 20 juillet au 20 août.

Le Maroc fait bloc contre la suspension de Walid Regragui

L’assistant de Walid Regragui, Rachid Benmahmoud, a confirmé que la Fédération royale marocaine de football a fait appel de la décision de la Confédération africaine de football suspendant le sélectionneur marocain pour quatre matchs dont deux avec...

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Achraf Hakimi de retour à l’entrainement au PSG

L’international marocain Achraf Hakimi et son coéquipier Kylian Mbappé ont effectué, jeudi, leur retour à l’entrainement collectif du PSG, après dix jours de repos forcé accordé par le club français.

Azzedine Ounahi au coeur d’une polémique

Le milieu central de l’Olympique de Marseille Azzedine Ounahi figure sur la liste des 25 joueurs convoqués pour les matchs internationaux de novembre que s’apprête à disputer le Maroc alors qu’il est à l’écart du groupe olympien depuis près quelques...

À 14 Ans, Bouchra Karboubi a défié la « Hchouma » pour devenir arbitre

L’arbitre marocaine Bouchra Karboubi, 36 ans, est entrée dans l’histoire en tant que première femme arabe et deuxième femme africaine à tenir le sifflet dans une finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Classement FIFA : les joueuses marocaines gagnent trois places

Classées à la 76ᵉ place il y a quelques mois, les Lionnes de l’Atlas ont progressé, passant au 73ᵉ rang, selon le dernier classement Fifa paru vendredi.