Maroc : polémique autour de primes "Covid-19"

8 août 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le syndicat national des finances dénonce des primes spéciales Covid-19 que la Trésorerie générale du royaume (TGR) aurait accordées à certains de ses responsables et fonctionnaires. Il appelle le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Benchaâboun à ouvrir une enquête.

Selon le syndicat, ces primes ne sont pas conformes au cadre légal instauré par l’accord du 13 janvier relatif à la réforme du système des indemnités et primes accordées par le ministère des Finances, rapporte Al Massae. La mise en œuvre de cet accord piétine pour défaut du budget selon le ministère, précise la même source.

Pendant ce temps, le ministère aurait délégué à ses directions de gérer les "comptes spéciaux" selon leur bon vouloir. Celles-ci dernières continuent de payer ces primes à leurs fonctionnaires sans le moindre respect du principe d’équité entre l’ensemble du personnel du ministère et les termes de l’accord du 13 janvier conclu avec les partenaires sociaux.

Pour l’organisation syndicale, les responsables et les fonctionnaires de la TGR bénéficiaires de cette prime "n’ont, après tout, fait que leur travail. Ils ont ainsi accompli leur devoir professionnel dans des conditions de précaution et de sécurité exigées par l’état d’urgence sanitaire".

Excédé, le syndicat a appelé le ministre des Finances à procéder à un audit des "comptes spéciaux" et à examiner de près la nature de leurs dépenses, et publier en dernier ressort la liste de tous les fonctionnaires bénéficiaires de ces primes sur le site internet de son département.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohamed Benchaaboun - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.