Recherche

Maroc : polémique autour du pass sanitaire, l’Intérieur réagit

© Copyright : DR

27 juillet 2021 - 16h20 - Société - Par: S.A

Des éléments de la gendarmerie ont verbalisé certains citoyens en déplacement munis pourtant de leur pass vaccinal. Le ministère de l’Intérieur réagit face à la polémique.

Certains citoyens ont été contraints de payer une amende de 300 DH au niveau de certains barrages de la gendarmerie royale, malgré la présentation du pass vaccinal. Des militants des droits humains ont dénoncé ces faits sur les réseaux sociaux. À la lumière de ces faits, un responsable a déclaré que « la circulaire du ministère de l’Intérieur est claire à ce propos ».

À lire : Maroc : le pass vaccinal n’est pas une autorisation de déplacement entre les villes en soirée

Dans cette circulaire adressée le 5 juillet aux walis, gouverneurs et à l’ensemble des services sécuritaires du royaume, il a été précisé que « les personnes disposant d’un pass vaccinal peuvent effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire national en toute liberté et sans restriction ». Le pass vaccinal est la preuve que son détenteur a reçu les deux doses de vaccin contre le Covid-19.

« Le pass vaccinal, doté d’un code QR lui permettant d’être authentifié via une application prévue à cet effet, pouvait être téléchargé sous format imprimable ou électronique pour être présenté sur smartphone », indiquait le ministère, ajoutant que le document peut également être retiré, sous format papier, auprès des autorités locales relevant du centre de vaccination de la personne concernée. Toutefois ce pass vaccinal ne donne pas l’autorisation de circuler, que vous soyez vacciné ou non, durant le couvre-feu, c’est à dire entre 23h et 4h30 matin.

Mots clés: Ministère de l’Intérieur Maroc , Gendarmerie Royale , Vaccin anti-Covid-19 , Etat d’urgence au Maroc

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact