Recherche

Maroc : le président d’une commune échappe de justesse à la mort

© Copyright : DR

14 août 2019 - 14h00 - Société

L’orage qui s’est abattu sur la ville de Midelt aurait pu emporter le président de la commune d’Anemzi s’il ne s’était pas séparé à temps de sa voiture.

Il a échappé de justesse à la mort. Selon Mohamed Oserghine, coordinateur national adjoint de la Coalition civile pour la Montagne, le président de la commune d’Anemzi aurait pris sa voiture de service afin de se rendre à Midelt où il devait participer à une cérémonie religieuse, rapporte Hesspress.

Celui-ci était à mille lieues d’imaginer la situation à laquelle il ferait face. Il a été surpris, en compagnie de ses amis, par la montée rapide des eaux, dans la région. Immédiatement, ils ont abandonné le véhicule avant que la rivière ne l’emporte.

Joint au téléphone, Mohamed Oserghine a confié à Hespress qu’un enfant avait trouvé la mort dans la région, dans des circonstances similaires.

Celui-ci manquait d’oxygène et il n’y avait pratiquement plus de voie d’accès pour l’emmener à l’Hôpital régional de Midelt, la route étant restée coupée pendant des heures. L’enfant a perdu la vie. Cette mort a provoqué l’indignation des citoyens de la région. Ils ont demandé l’accélération de la réalisation d’un pont au niveau de ce point noir.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact