Recherche

Maroc : prison ferme pour des Israéliens

© Copyright : DR

29 décembre 2019 - 10h00 - Société

Les membres d’un réseau de trafic de passeports au profit de citoyens d’Israël sans origine marocaine ont écopé des peines allant de six mois à six ans de prison. Tel est le verdict de la Chambre criminelle de première instance près la cour d’appel de Casablanca.

En tout, 28 personnes dont sept Israéliens et six membres des forces de police, ont été poursuivies pour constitution d’un gang criminel, participation à la falsification de documents et d’enregistrement officiels, faux et usage de faux et corruption.

Au tribunal le 26 décembre, le juge a condamné les trois principaux accusés à six ans de prison pour leur implication dans l’affaire, rapporte Hespress. Parmi eux, Mimoun P. désigné comme le cerveau du réseau. Celui-ci utilisait des certificats d’habitation pour demander la naturalisation de citoyens d’Israël. Les deux autres principaux accusés sont des femmes marocaines. Il s’agit d’Ihssane J., compagne de Mimoun P., et d’Amina B.

Trois autres personnes, dont un chauffeur marocain nommé Reda B. et un autre, Marocain de confession juive, qui détenait trois cartes nationales et deux passeports à son nom, ont écopé d’une peine de quatre ans de prison, précise la même source.

En mars 2019, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) avait démantelé un trafic organisé, puis arrêté dix personnes. Ces dernières sont soupçonnées d’être impliquées dans la falsification de passeports marocains aux Israéliens contre 50 000 à 70 000 dirhams.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact