La nationalité marocaine bradée à 5.000 dollars à des Israéliens

23 novembre 2019 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après le démantèlement d’un vaste réseau de falsification de documents officiels, un Israélien a confié avoir acquis la nationalité, un passeport et une carte d’identité du Maroc contre une "modique" somme d’argent.

J.T, Israélien d’origine palestinienne fait partie des 26 accusés, actuellement en détention préventive. Il a avoué avoir remis une somme de 7.500 dollars à Ali M. -un autre détenu dans cette affaire-, afin d’obtenir la nationalité marocaine, un passeport et une carte d’identité, rapporte le journal Al Ahdath Al Maghrebia.

Interrogé par le représentant du ministère public, il a laissé entendre que son « contact » lui avait montré les photocopies de passeports marocains qu’il avait pu obtenir à des Israéliens. Par la suite, l’Israélien a plaidé coupable pour les chefs d’accusation retenus contre lui : falsification de documents officiels et corruption.

Il a par ailleurs fait savoir qu’il ne s’était jamais rendu dans un tribunal, un bureau d’état civil et encore moins un service de l’administration publique pour déposer un dossier de demande de naturalisation. Lorsque son « contact » lui a annoncé que les documents étaient disponibles, il était seulement allé dans un commissariat de police pour retirer sa carte d’identité nationale et son passeport.

En mars dernier, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) avait démantelé un réseau de falsification de documents officiels. Ce réseau permettait à des Israéliens qui ne sont pas originaires du Maroc d’obtenir la citoyenneté, la carte d’identité et le passeport du Royaume à 7.000 voire seulement 5.000 dollars.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Israël - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) - Passeport marocain

Aller plus loin

Démantèlement d’un réseau permettant d’octroyer la nationalité marocaine à des Israéliens

Une dizaine de personnes accusées de faire partie d’un réseau criminel spécialisé dans la falsification de documents officiels ont été arrêtées mardi et mercredi par les...

Maroc : prison ferme pour des Israéliens

Les membres d’un réseau de trafic de passeports au profit de citoyens d’Israël sans origine marocaine ont écopé des peines allant de six mois à six ans de prison. Tel est le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une nouvelle hausse des salaires en discussion

Une nouvelle hausse des salaires pour les fonctionnaires marocaines serait actuellement en discussion au sein du gouvernement. La nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Le rapport sur les ressources humaines annexé au projet de Loi de Finances 2024 indique que le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique marocaine a augmenté de 18,08 %, passant de 7 250 dirhams en 2013 à 8 561 dirhams en 2023.

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans...

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : Une vague d’embauches publiques attendue en 2024

L’État marocain prévoit en 2024 la création de 30 034 postes dans les ministères et institutions publiques, révèle le Projet de loi de finances (PLF) 2024.