Recherche

Maroc : les propriétaires de bar arborent le sourire du bonheur

© Copyright : DR

14 décembre 2019 - 16h20 - Economie

Contrairement à ce qu’il avait été annoncé, la Taxe intérieure de consommation (TIC) est toujours fixée à 900 DH/hectolitre tandis que la taxe spécifique est maintenue à 1DH/litre pour les bars. La TVA appliquée aux cafés, elle, a été réduite à 10%.

La taxe intérieure de consommation (TIC) et la taxe spécifique maintenues respectivement à 900 DH/hectolitre et à 20%, la taxe applicable aux cafés réduite à 10%. Ces nouvelles mesures fiscales ont été bien accueillies par les propriétaires des bars et les cafés.

En effet, une nouvelle hausse de la taxation sur les boissons alcoolisées aurait « affecté le tourisme » et favorisé le commerce illégal, analyse L’Economiste. Outre cet impact négatif, il y a « le souci de la sauvegarde de l’emploi » et de la fermeture des points de vente. En tout, 1.300 points de vente ont été fermés au cours de la dernière décennie. D’ailleurs, les enseignes Marjane et Acima se trouvent dans ce lot, bien que « leurs parts de marché aient connu une croissance significative pour représenter jusqu’à 40% des volumes commercialisés ».

Par ailleurs, l’Etat entend mobiliser 718 millions de DH au titre des recettes fiscales sur l’alcool en 2020, précise la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact