Maroc : que sait-on de la réforme de l’Impôt sur le revenu ?

23 juillet 2022 - 07h40 - Economie - Ecrit par : S.A

La révision de l’impôt sur le revenu se précise. Fouzi Lekjaa, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, a présenté les grands axes de la réforme.

La présentation de la réforme a eu lieu lors d’une journée d’étude organisée conjointement par les députés et les conseillers parlementaires. Il ressort des explications de Fouzi Lekjaa que « 73,29 % de l’ensemble des recettes de l’IR sont supportées par la catégorie des salariés ». La révision de l’impôt doit cibler cette catégorie de contribuables par des mesures visant à alléger la pression fiscale, et qu’il existe par ailleurs des disparités entre les différentes catégories de contribuables, a précisé le ministre. Il rappellera que 60 % des salariés sont exonérés de l’Impôt sur le revenu. De plus, la baisse de l’IR ne doit concerner que les catégories de salariés qui viennent immédiatement après la catégorie exonérée. La catégorie des retraités est, elle aussi, concernée par la réforme. Mais plus de 86 % des pensions de retraites ne sont pas assujetties à cet impôt, a précisé le responsable, soulignant que « plus de 77 % des recettes de l’IR sont supportées uniquement par 2,7 % de cette catégorie de contribuables ».

À lire :Maroc : vers une révision de l’impôt sur le revenu ?

Cette réforme vient en application des recommandations des troisièmes Assises sur la fiscalité et le quatrième article de la loi-cadre sur la fiscalité prévoyant la révision de l’IR sur les personnes physiques. Elle est envisageable conformément à l’une des conclusions du nouveau modèle de développement qui prône l’équité fiscale à travers la révision des grilles de l’Impôt sur le revenu ainsi que les méthodes de calcul. Cette réforme est par ailleurs un engagement du gouvernement dans le cadre du débat sur la loi de Finances 2022 et le dialogue social. La baisse de la pression fiscale sur les revenus concerne les tranches de salaires inférieurs et intermédiaires, ainsi que les pensions de retraites appartenant aux mêmes tranches précitée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Ministère de l’Economie et des Finances - Fouzi Lekjaa

Aller plus loin

Maroc : plus d’exonération totale de l’impôt sur le revenu pour les retraités

Le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun, vient d’annuler la mesure d’exonération totale de l’impôt sur le revenu (IR) des retraités, devant la commission des finances de...

Maroc : l’impôt sur le revenu déductible des salaires des joueurs et des entraineurs

Conformément aux dispositions de la Loi de Finances n°65-20 pour l’année budgétaire 2021, l’Impôt sur le revenu est désormais prélevé depuis le 1ᵉʳ janvier sur les salaires...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont...

Maroc : la réforme de l’impôt sur le revenu sera effective en 2023

Annoncé en juillet dernier, la réforme de l’impôt sur le revenu (IR) entre dans sa phase active dès 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, plus rien ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains, n’oubliez pas de payer vos impôts

Au Maroc, les entreprises et les contribuables doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu (IR), de l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et autres avant le 31 mars. Passé ce délai, ils s’exposent aux pénalités et sanctions prévues par la direction...

CAN 2025 au Maroc : un souci avec les dates

Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, s’est à nouveau prononcé sur la date de la tenue de la coupe d’Afrique des nations 2025 au Maroc, affirmant que la compétition ne se déroulera pas « au même moment que la coupe...

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Maroc : vers la fin du plafonnement de l’impôt sur le revenu à 20%

Conformément à l’article 3 de la loi n°69-19 portant réforme fiscale, le plafonnement de l’impôt sur le revenu (IR) à 20 % pour certaines entreprises se terminera dans deux ans.

La majorité des avocats marocains ne payent pas d’impôts

Face à la polémique liée à l’imposition des avocats, annoncée dans le PLF 2023, le gouvernement a dévoilé des chiffres inquiétants sur l’évasion fiscale constatée au sein de cette profession libérale.

CHAN 2023 : Fouzi Lekjaa déplore la non-participation du Maroc

Le feuilleton autour de la participation du Maroc au championnat d’Afrique des nations (CHAN) est finalement terminé.La compétition a démarré vendredi en Algérie sans la présence de la sélection marocaine, double tenante du titre. Une situation «...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Walid Regragui a bien pensé démissionner

Après l’élimination de l’équipe du Maroc en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Côte d’Ivoire, le sélectionneur Walid Regragui aurait envisagé bien envisagé de démissionner.

CAN U17 : le Maroc se rendra en Algérie mais pas avec Royal Air Maroc

La délégation marocaine des moins de 17 ans prendra part à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17 en Algérie. La délégation se dirigera vers Constantine par vol direct, en partance de l’aéroport Rabat-Salé, mais pas avec la Royal Air Maroc comme...

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...