Le Maroc va réformer le système de subventions

9 avril 2008 - 23h33 - Economie - Ecrit par : L.A

Le gouvernement marocain va présenter une réforme profonde du système des subventions afin de mieux répondre aux besoins des plus défavorisés, a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances.
Salaheddine Mezouar.

"Nous présenterons d’ici à juin ou juillet une réforme profonde de la Caisse de compensation afin de mieux cibler les plus défavorisés", a-t-il dit lundi soir en marge du Forum des marchés émergents en Afrique. "Trouver des solutions alternatives est compliqué et nous examinons différents modèles qui existent dans le monde pour voir ce qui est le plus approprié pour nous".

Créée en 1941 par l’autorité coloniale pour stabiliser les prix à la consommation, un organisme a survécu, mais ses subventions ne concernent plus que les produits pétroliers, le butane et le sucre.

Cependant, en raison de la flambée des prix, son budget a été multiplié par cinq entre 2002 et 2008 pour atteindre 20 milliards de dirhams. Mezouar a reconnu que cela pourrait atteindre les 30 milliards.

"Si l’envolée des prix des matières premières se poursuit, ce qui est probable car il s’agit d’un problème structurel, il est en effet possible que nous atteignions ce chiffre", a-t-il dit. "Aujourd’hui le système est dévoyé et ne cible plus ceux qui en ont réellement besoin", a-t-il ajouté.

Dans une étude très récente sur la pauvreté, le haut-commissariat au plan affirme que faute d’un véritable ciblage, les 20% les plus aisés des ménages continuent à totaliser plus de 40% des subventions alimentaires contre moins de 10% pour les 20% les plus défavorisés.

Par ailleurs, l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses subventionne le blé tendre à hauteur de 41% de son prix de vente. La part dans le PIB de la subvention des produits alimentaires et pétroliers a augmenté de 1,7% à 2,1% entre 2004 et 2006, soit une hausse totale de ces subventions de 19,1%.

Source : AFP

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Politique économique - Pauvreté - PIB - Salaheddine Mezouar - Caisse de compensation - Alimentation - Ministère de l’Economie et des Finances

Ces articles devraient vous intéresser :

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

Le Maroc, gardien de la sécurité alimentaire mondiale

Le Maroc possède 70 % des réserves mondiales de phosphate, un minerai utilisé pour produire les engrais alimentaires. De quoi faire du royaume un garant de la sécurité alimentaire mondiale.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.