Le Maroc tourne le dos à la Russie via une affaire de satellites militaires

8 mai 2014 - 14h57 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le Maroc retarde le lancement dans l’espace (via un matériel russe) de deux satellites militaires, fraîchement acquis, à cause des sanctions infligées par les Etats-Unis à la Russie. C’est une décision unilatérale.

Le Maroc qui vient d’acheter deux satellites militaires de reconnaissance à la France, aurait décidé de retarder leur lancement dans l’espace à cause du conflit actuel en Ukraine, et des sanctions sur la Russie qui s’en suivent. Raison : La fusée est russe.

En effet, l’entreprise spatiale européenne qui est chargée de cette mission est censée utiliser un vecteur russe Soyouz.

Selon Spacenews, ce serait le Maroc qui aurait opposé son véto contre ce lancement via le Souyouz russo-européen. Toujours selon la même source, le Maroc invoque les sanctions décrétées par les USA contre la Russie, en rapport direct avec la situation qui prévaut actuellement en Ukraine.

D’ailleurs, selon Spacenews, le Maroc préfère éviter les problèmes avec Washington. En un mot, le Maroc tourne le dos à la Russie et choisit son camp : Les USA, l’allié de toujours.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Russie - États-Unis - Défense - Armement - Ukraine

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Le Maroc va réceptionner ses premiers hélicoptères H135

Le Maroc va bientôt doter son armée de l’air de cinq hélicoptères H135 qui remplaceront l’AB206 pour la formation des pilotes dans les missions de transport, de recherche et de sauvetage.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Zones industrielles militaires : les grands projets du Maroc

Le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense robuste. Il dévoile sa stratégie axée sur la création de zones industrielles.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.