Maroc : comment le secteur touristique est fortement impacté par le coronavirus

23 avril 2020 - 21h30 - Economie - Ecrit par : I.L

À l’instar des autres secteurs, la crise sanitaire due au coronavirus n’épargne pas le secteur du tourisme et l’ensemble des activités qui forment sa chaîne de valeur à savoir l’hôtellerie, la restauration, les agences de voyages et réseaux de distribution, le transport terrestre et location de voitures, l’événementiel et tous les métiers connexes.

D’après la Confédération nationale du tourisme (CNT), le secteur pourrait subir une baisse allant jusqu’à 39 % du nombre de touristes, s’accompagnant de pertes évaluées à des milliards de DH. En clair, il s’agit de 3 500 entreprises d’hébergement touristique, de 500 entreprises de restauration touristique, de 1 450 agences de voyages, de 1 500 sociétés de transport touristique et de 1 500 sociétés de location de voitures.

Au lendemain de la suspension de tous les vols internationaux de la Royal Air Maroc (RAM), jusqu’à nouvel ordre, le Comité de veille économique (CVE) a mis en place une série de mesures pour préserver un maximum d’emplois touristiques et assister les entreprises opérant dans le secteur. Aussi, le royaume s’est-il mobilisé pour faciliter le rapatriement, vers leurs pays respectifs, de plusieurs milliers de touristes étrangers bloqués dans le royaume, en autorisant près d’une centaine de vols spéciaux.

Au nombre des mesures prises par la CNT pour aider les entreprises du secteur à surmonter l’impact économique du coronavirus, il y a le report ou la suppression des charges sociales (CNSS et CIMR), mais aussi les dégrèvements d’impôt (IR, IS et TVA), pour toute la période de la crise. A cela s’ajoutent le report des échéances bancaires de 12 mois, le maintien des lignes de crédit et l’ouverture des lignes d’emprunts sur 12 mois avec réduction du taux d’intérêt à 2 % sur cette période. En ce qui concerne les pertes dans le secteur, elles sont évaluées à 34 milliards de dirhams au niveau du secteur du tourisme d’ici la fin de l’année, alors que le secteur de l’hôtellerie risque, à lui seul, d’enregistrer un déficit de 15 milliards.

Par ailleurs, certains hôtels fermés ont contribué, grâce à l’intervention du président de l’Association de l’industrie hôtelière de Casablanca et région (AIH), à la mise à disposition des chambres en faveur du staff soignant et ce, en fonction des moyens humains et logistiques disponibles. Afin de soutenir les Marocains bloqués à l’étranger, le 20 avril, l’Office des changes a décidé de leur octroyer une dotation touristique exceptionnelle, suite à la fermeture des liaisons aériennes, maritimes et terrestres visant à limiter la propagation de la pandémie du covid-19.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Tourisme au Maroc : très bons chiffres depuis le début de l’année

Le tourisme au Maroc affiche des chiffres exceptionnels depuis le début de l’année, d’après les données qui viennent d’être publiées par du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire.

Plus de trois millions de touristes au Maroc en deux mois, grâce aux MRE

Durant les mois de juin et juillet derniers, les aéroports marocains ont enregistré au total 3,2 millions de touristes, soit un taux de récupération de 100 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Tourisme : Le Maroc vise le Top 10 mondial

L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a présenté son plan d’action ambitieux pour la période 2023-2026 lors d’une nouvelle édition des « Tourism Marketing Days » qui s’est tenue à Rabat le 4 avril. Intitulé « Light In Action », ce plan d’action...

Les cascades d’Ouzoud se refont une beauté

L’achèvement de la réhabilitation du site touristique des Cascades d’Ouzoud préoccupe le conseil du groupement des collectivités territoriales Haut et Moyen Atlas d’Azilal. Une convention de partenariat a été approuvée dans ce sens.

Le tourisme marocain retrouve son dynamisme en 2023 avec l’arrivée de 2,9 millions de visiteurs

Le tourisme marocain a enregistré un bond spectaculaire avec l’arrivée de 2,9 millions de touristes aux postes frontières durant le premier trimestre de l’année 2023, soit une progression de 17 % par rapport à la même période de l’année 2019.

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.