Le Maroc ne veut pas vivre l’explosion de Beyrouth

6 décembre 2020 - 13h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc ne veut pas prendre de grands risques. À ce titre les parlementaires ont présenté un amendement pour réduire les délais d’enlèvement de marchandises sous douane, notamment celles pouvant représenter un danger pour les citoyens.

Les parlementaires marocains veulent éviter le drame de Beyrouth, rapporte Akhbar Al Yaoum. Le nouvel amendement au Projet de loi des finances 2021 porte sur l’article 106 du code des douanes et des impôts indirects relatifs aux marchandises abandonnées. Il stipule que les marchandises jugées dangereuses doivent être enlevées dans un délai maximum d’une semaine, renouvelable une seule fois. Selon l’amendement, ce renouvellement ne peut être concédé que sous des conditions très précises.

Pour les auteurs de cet amendement, l’objectif est de mettre en place un cadre juridique pour soutenir les mesures de prévention et de sécurité dans les ports du royaume. Quant aux produits jugés dangereux, il revient au gouvernement de les lister suivant des critères bien définis, précise-t-on.

Selon les parlementaires, les marchandises abandonnées sont celles qui n’ont pas été déclarées dans le délai imparti. Il s’agit également des marchandises qui n’ont pas été enlevées dans un délai d’un mois à compter de la date d’enregistrement de ladite déclaration et pour lesquelles les droits et taxes n’ont pas été payés ou garantis dans les conditions fixées par le code des douanes.

Sujets associés : Beyrouth - Portuaire - Parlement marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Beyrouth : l’hôpital de campagne du Maroc ne désemplit pas

Le Maroc a déployé à Beyrouth un hôpital militaire de campagne afin d’administrer des soins aux blessés de l’explosion qui a secoué le Liban, il y a quelques jours. Au total, 1 680...

L’hôpital de campagne du Maroc à Beyrouth en chiffres

L’assistance médicale et humanitaire urgente envoyée à Beyrouth sur ordre du roi Mohammed VI a permis aux Libanais victimes de la double explosion survenue le 4 août de bénéficier...

Manifestations au Liban : le Maroc ferme son ambassade à Beyrouth

Les nombreuses manifestations annoncées pour le début de cette semaine au Liban ont conduit à la fermeture de l’ambassade du Maroc à Beyrouth. Alors que les populations exigent un...

Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 50 000 prestations médicales prodiguées

Au lendemain de l’explosion qui a coûté la vie à plus de 200 personnes à Beyrouth, le Maroc a procédé à l’installation d’un hôpital militaire de campagne. Au total 51 223 prestations...

Nous vous recommandons

Beyrouth

Le prince Moulay Hicham suscite la colère des Libanais

Le prince Moulay Hicham et le cheikh islamiste Hassan El Kettani ont tenu des propos offensants envers les Libanais après les deux explosions macabres de Beyrouth. La presse libanaise et les internautes crient à...

Beyrouth : l’hôpital de campagne du Maroc ne désemplit pas

Le Maroc a déployé à Beyrouth un hôpital militaire de campagne afin d’administrer des soins aux blessés de l’explosion qui a secoué le Liban, il y a quelques jours. Au total, 1 680 prestations ont été faites en faveur de 791 patients et 12 opérations...

Beyrouth : l’agence RAM n’a pas échappé aux déflagrations (vidéo)

Les bureaux de la Royal air Maroc à Beyrouth ont été sérieusement secoués par la double explosion qui a touché mardi 4 août la capitale libanaise. Par chance, aucune victime n’est à déplorer.

Beyrouth : près de 10000 prestations réalisées par les médecins marocains

Le personnel militaire déployé dans le centre sanitaire construit sur instructions du roi Mohammed VI s’active pour prendre en charge les personnes touchées par l’explosion tragique survenue dans le port de Beyrouth. Depuis le 10 août dernier, date de son...

Les Marocains vaccinés exempts de test PCR avant leur arrivée au Liban

Les Marocains et certains autres voyageurs étrangers ayant reçu deux doses de vaccin anti-Covid sont exemptés de test avant leur départ de leurs pays d’origine, mais seront soumis à un test de dépistage à leur arrivée à l’aéroport international de Beyrouth...

Portuaire

Une décision de la douane marocaine met en colère les opérateurs

La formalité de la déclaration dite des royalties instaurée par la douane marocaine fait des mécontents dans les rangs des opérateurs. Elle vient contribuer au renchérissement des importations.

Baleària lance une nouvelle liaison entre les ports de Motril et Tanger Med

Baleària va relier quotidiennement, à partir de la semaine prochaine, les ports de Motril et Tanger Med. La compagnie maritime renforce ainsi ses services de transport de fret vers le Maroc et l’Afrique du Nord depuis le sud de...

Sète : reprise des rotations de ferries vers le Maroc

Le port de Sète affirme que les rotations de ferries GNV vers Nador reprennent ce samedi, et sont assurées jusqu’au 8 janvier. Une bonne nouvelle pour les Français, dont des MRE, coincés au Maroc.

Nouvelle liaison entre les ports de Motril et d’Al Hoceima (marchandises)

Traditionnellement utilisée pour le transport de passagers, de voitures et de camionnettes, la ligne maritime entre les ports de Motril et d’Al Hoceima servira également pour le transport de marchandises par camion...

Échanges commerciaux : le Maroc privilégie la mer

Le mode de transport le plus utilisé dans le royaume est le mode maritime avec 91,4 millions de tonnes (MT), soit 96,3% des échanges généraux effectués avec le reste du monde. C’est ce qui ressort du rapport annuel de l’Office des changes sur le commerce...

Parlement marocain

Maroc : qui pourra cultiver et produire le cannabis ?

Dans un exposé devant la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre Abdelouafi Laftit a énuméré jeudi, les conditions fixées par la future loi pour la...

Maroc : la fin du régime de retraite des parlementaires actée

Après de vives discussions sur le sujet de la retraite des députés, la décision est finalement prise. La commission des finances relevant de la Chambre des représentants a adopté lundi, les deux propositions de loi sur la liquidation des caisses de...

La reconnaissance de la marocanité du Sahara ne sera pas remise en cause par Joe Biden

La possibilité que l’administration Biden remette en cause la reconnaissance par Donald Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara est à écarter. Dans une intervention ce lundi 28 décembre, au Parlement, le chef du gouvernement a tenu à rassurer ceux...

Maroc : des corrompus à l’assaut du parlement

À l’occasion du renouvellement de ses instances, l’idée d’une augmentation du nombre de sièges à la première chambre du parlement marocain est agitée. A la manœuvre, certains grands électeurs, pourtant impliqués dans différents...

Panique au Parlement marocain

Prise d’une touche sèche qui n’en finit pas, Aïcha Lablack, députée marocaine, a donné des sueurs froides à ses collègues parlementaires.