Le Maroc tient à la mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis

10 septembre 2022 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc est toujours en quête d’un bureau d’étude pour mettre en place un système d’alerte aux tsunamis. Le ministère de l’Équipement et de l’Eau a lancé un deuxième appel d’offre.

Après un premier appel d’offres infructueux portant sur une étude de mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis, la Direction générale de la météorologie a lancé un autre. L’ouverture des plis aura lieu le 3 octobre prochain, fait savoir Le360. Le coût du marché est estimé à plus de 1,57 million de dirhams. Quant au délai global d’exécution du marché, il est toujours fixé à 420 jours.

À lire : Le Maroc veut se doter d’un système d’alerte aux tsunamis

Les missions du bureau d’études qui sera sélectionné se résument en plusieurs points : établir un diagnostic et un état des lieux exhaustifs, un benchmarking international ; réaliser une étude d’exposition au risque de Tsunami et une étude de pertinence de mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis ; procéder à la formalisation d’un processus d’alerte et d’un guide d’établissement d’un plan d’urgence territorial et enfin élaborer un dossier d’appel d’offres et le coût financier de mise en place du système d’alerte aux tsunamis au Maroc.

À lire : Le Maroc n’est pas à l’abri des tsunamis

Le Maroc fait partie des pays les plus exposés aux tsunamis en raison de sa position géographique et ses spécificités géologiques. En témoigne le tremblement de terre survenu à Lisbonne, au Portugal qui avait provoqué un tsunami le 1ᵉʳ novembre 1755 et dévasté les côtes atlantiques occasionnant d’énormes dégâts humains et matériels.

Sujets associés : Tsunami - Environnement - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Le Maroc menacé par les tsunamis et les séismes

Le Maroc serait menacé par les tsunamis, les séismes, les glissements de terrain, les inondations et la sécheresse, si l’on en croit Mohamed El Ouafa, ministre délégué chargé...

Le Maroc veut se doter d’un système d’alerte aux tsunamis

Pour protéger ses côtes, qui selon les scientifiques, ne sont pas à l’abri d’un tsunami, le Maroc a décidé de se doter d’un système d’alerte.

Le Maroc n’est pas à l’abri des tsunamis

Les efforts entrepris ces dernières années au niveau des systèmes d’alerte contre les tsunamis au Maroc ont, semble-t-il, commencé à porter leurs fruits.

Des systèmes d’alerte aux séismes disponibles sur les smartphones

Grâce à Google et à d’autres applications, il est possible de recevoir une alerte aux séismes quelques secondes avant sa survenue. Le service déjà disponible dans plusieurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

80 000 truites arc-en-ciel lâchées dans le fleuve d’Oum Er-Rbia

Dans le cadre de la valorisation et à la sauvegarde du patrimoine naturel du Maroc, quelque 80 000 truites arc-en-ciel ont été déversées dans des sources du fleuve d’Oum Er-Rbia.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Face à la crise de l’eau, le Maroc prend des mesures urgentes

Le déficit en eau potable préoccupe le ministre de l’Équipement et de l’Eau, qui a présidé en fin de semaine dernière la réunion du Comité national chargé du suivi de la situation de l’eau.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Vers l’abandon du projet de construction du tunnel de Tichka ?

Le projet de construction du tunnel de Tichka pourrait être abandonné pour celui du tunnel de l’Ourika. C’est du moins ce que déduit le ministère de l’Équipement.