Quel est le risque d’un tsunami au Maroc ?

5 novembre 2023 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Bien qu’il soit relativement faible au Maroc, le risque de tsunami est bien présent. Le royaume se prépare et dispose d’une stratégie nationale de réduction des risques naturels.

Des épisodes tragiques, tels que le séisme de Lisbonne en 1755 suivi par un tsunami, ont marqué l’histoire des côtes atlantiques et méditerranéennes, mais leur fréquence est moindre par rapport aux séismes au Maroc. N’empêche « le risque persiste », a déclaré à SNRTnews Nacer Jabbour, chef de division à l’Institut national de géophysique. Selon lui, toutes les côtes marocaines, en particulier les zones peu élevées, restent vulnérables avec des vagues pouvant atteindre jusqu’à 12 mètres. « Pour faire face à ce genre de catastrophe, le Maroc a instauré la stratégie nationale de réduction des risques naturels 2020-2030, mettant l’accent sur les tremblements de terre, tsunamis et inondations. Les initiatives actuelles incluent des études pour un système d’alerte précoce, ainsi qu’un effort de sensibilisation », a-t-il fait savoir.

À lire :Le Maroc intensifie sa préparation face aux tsunamis

Les signes précurseurs tels que des tremblements de terre, les systèmes d’alerte sur les téléphones portables servent d’avertissement naturel aux citoyens, a indiqué le sismologue. « Lors d’un séisme ressenti, l’évacuation immédiate vers des zones élevées, à plus de 15 mètres d’altitude, est importante », a-t-il expliqué, soulignant par ailleurs que les petits tsunamis, parfois de quelques centimètres, servent aussi d’avertissements pour les plus dévastateurs.

À lire :Le Maroc tient à la mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis

Afin de faire face efficacement au risque de tsunami, Nacer Jebbour recommande aux responsables d’installations côtières sensibles d’élaborer des plans d’urgence détaillés, définissant les rôles de chacun pour une préparation optimale. Des mesures devant permettre de protéger les Marocains des conséquences dévastatrices de ces catastrophes naturelles en cas d’un éventuel tsunami.

Sujets associés : Tsunami - Environnement

Aller plus loin

Salé : construction d’une barrière anti-tsunamis

Après les dernières vagues qui ont ravagé la corniche de Salé, le gouvernement a décidé d’ériger une barrière rocheuse le long de la bande côtière, pour renforcer et protéger le...

Le Maroc intensifie sa préparation face aux tsunamis

L’exercice international de réponse aux tsunamis NEAMWave 23 connait la participation du Maroc et d’autres pays autour de l’Atlantique du Nord-Est, de la Méditerranée et des...

Le Maroc tient à la mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis

Le Maroc est toujours en quête d’un bureau d’étude pour mettre en place un système d’alerte aux tsunamis. Le ministère de l’Équipement et de l’Eau a lancé un deuxième appel...

Le Maroc fortement exposé aux tsunamis

Des chercheurs espagnols du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) ont récemment indiqué dans une étude que des tsunamis éventuellement provoqués par des failles...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Maroc : une deuxième usine géante de dessalement en projet à Nador

Le Maroc se prépare à lancer un appel d’offres pour une nouvelle usine de dessalement d’eau de mer à Nador, d’une capacité de 250 millions de mètres cubes par an, a annoncé Nizar Baraka, ministre de l’Eau et de l’Équipement.