Le Maroc intensifie sa préparation face aux tsunamis

14 octobre 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’exercice international de réponse aux tsunamis NEAMWave 23 connait la participation du Maroc et d’autres pays autour de l’Atlantique du Nord-Est, de la Méditerranée et des mers connectées (connues sous le nom de région NEAM).

Après les éditions 2012, 2014, 2017 et 2021, des pays autour de l’Atlantique du Nord-Est, de la Méditerranée et des mers connectées (connues sous le nom de région NEAM), dont le Maroc, fortement exposé aux tsunamis en raison de sa position géographique, s’activent pour NEAMWave 23. Cet exercice de test de communication et de réponse aux tsunamis qui est prévu les 6 et 7 novembre 2023, selon une communication de l’UNESCO, se déroulera au moment de la célébration de la Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis, le 5 novembre, fait savoir Le Desk. L’objectif est d’aider les pays à évaluer leur état de préparation et à sensibiliser au risque de tsunami dans la région. Il est également question d’évaluer les plans locaux de réponse aux tsunamis, d’améliorer la préparation et de renforcer la coordination entre les pays participants.

À lire :Le Maroc tient à la mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis

Ainsi, il est prévu des simulations de tsunamis générés par des tremblements de terre suivies de la diffusion de messages par des fournisseurs de services de tsunami (TSP), des organisations ou des entités chargées de fournir des informations précises et en temps opportun sur les tsunamis dans la région NEAM, mais aussi des actions de réponse, impliquant les points focaux d’alerte aux tsunamis (TWFP), les centres nationaux d’alerte aux tsunamis (NTWC) et les autorités de protection civile. Dans le détail, des séances d’orientation et d’exercices, des exercices sur table, des exercices fonctionnels voire des exercices à grande échelle avec de véritables exercices d’évacuation, notamment avec la participation des écoles, seront organisés dans le cadre de NEAMWave 23.

À lire :Le Maroc veut se doter d’un système d’alerte aux tsunamis

Deux scénarios conjoints sont envisagés. L’un se déroulera dans l’Atlantique du Nord-Est, tandis que l’autre aura lieu en Méditerranée. Il sera question de tester les capacités des fournisseurs de services Tsunami (TSP) accrédités dans la région NEAM. Les messages des exercices tsunami pour ces scénarios seront diffusés les lundi et mardi 6 et 7 novembre 2023, est-il précisé. La particularité de l’édition de cette année, c’est l’inclusion des communautés – au Maroc (El Jadida), à Chypre (Larnaka), en Égypte (Alexandrie), à Malte (Marsaxlokk), en Grèce (Samos), en Espagne (Chipiona), en Turquie (Büyükçekmece), en France (Cannes) et en Italie (Minturno, Palmi et Marzamemi)- travaillant activement pour devenir « Tsunami Ready », une certification internationale basée sur des indicateurs en douze étapes, fournie par la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO pour renforcer les capacités des communautés à se préparer aux tsunamis.

Sujets associés : Tsunami - Nature - Environnement

Aller plus loin

Le Maroc tient à la mise en place d’un système d’alerte aux tsunamis

Le Maroc est toujours en quête d’un bureau d’étude pour mettre en place un système d’alerte aux tsunamis. Le ministère de l’Équipement et de l’Eau a lancé un deuxième appel...

Le Maroc veut se doter d’un système d’alerte aux tsunamis

Pour protéger ses côtes, qui selon les scientifiques, ne sont pas à l’abri d’un tsunami, le Maroc a décidé de se doter d’un système d’alerte.

Le Maroc fortement exposé aux tsunamis

Des chercheurs espagnols du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) ont récemment indiqué dans une étude que des tsunamis éventuellement provoqués par des failles...

Salé : construction d’une barrière anti-tsunamis

Après les dernières vagues qui ont ravagé la corniche de Salé, le gouvernement a décidé d’ériger une barrière rocheuse le long de la bande côtière, pour renforcer et protéger le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Environnement : l’engagement fort Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a adhéré au programme d’évaluation environnementale de l’Association Internationale du Transport Aérien (IEnvA), visant à atteindre la durabilité dans tous les domaines des opérations aériennes et au sol.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Le groupe OCP vise 100 % de couverture en énergie verte

Avec 86 % de couverture en énergie propre, l’Office chérifien des phosphates (OCP) espère couvrir totalement ses besoins d’ici 2028. C’est dans ce cadre que le groupe a lancé en juillet dernier un avis d’appel d’offres pour un projet solaire de 258 MW.

La prolifération des méduses préoccupe le Maroc

Le Maroc va lancer des recherches pour comprendre la prolifération des méduses qui envahissent ses côtes. Une résolution a été prise dans ce sens, visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des ressources marines en Méditerranée et en...

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

Maroc : nouvelle tragédie pour les rescapés du séisme

Les rescapés du violent et puissant tremblement de terre du 8 septembre se battent maintenant pour survivre aux rafales de vent et aux inondations qui frappent le Maroc. Ils vivent dans des tentes qui ne résistent pas aux intempéries. Face à la...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.