Salé : construction d’une barrière anti-tsunamis

15 février 2022 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : A.T

Après les dernières vagues qui ont ravagé la corniche de Salé, le gouvernement a décidé d’ériger une barrière rocheuse le long de la bande côtière, pour renforcer et protéger le littoral de Sidi Moussa.

Ce projet fait déjà l’objet d’une étude technique, fait savoir le ministère de l’Équipement et de l’Eau, précisant que le coût de cette étude s’élève à 15,5 millions de dirhams, et elle devrait être achevée avant la fin de cette année.

A lire : Maroc : les habitants de Salé commentent « le mini tsunami » de ce dimanche

D’un coût total d’un milliard de dirhams, le financement du projet reste subordonné à l’affectation des fonds financiers nécessaires et à l’identification des parties concernées pour la signature des partenariats.

Pour rappel, les plages de Salé, Rabat et Casablanca ont connu des « mini-tsunami » en octobre 2020, qui ont causé des pertes matérielles à un certain nombre de cafés et d’espaces de divertissement, notamment la piscine privée de Tahiti Beach à Casablanca, qui a été presque totalement rasée.

Sujets associés : Investissement - Tsunami - Salé - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement

Aller plus loin

Le Maroc intensifie sa préparation face aux tsunamis

L’exercice international de réponse aux tsunamis NEAMWave 23 connait la participation du Maroc et d’autres pays autour de l’Atlantique du Nord-Est, de la Méditerranée et des...

Maroc : les habitants de Salé commentent « le mini tsunami » de ce dimanche

De très nombreux habitants de la ville de Salé se sont rendus ce dimanche en bord de mer pour observer les dégâts du « mini tsunami ».

Deux nouvelles trémies à Salé

La ville de Salé disposera de deux trémies près de Dar As-Sekkah et de l’aéroport. Les travaux qui démarreront bientôt, ont été confiés à la société de BTP El Hallaoui qui a...

Le Maroc veut se doter d’un système d’alerte aux tsunamis

Pour protéger ses côtes, qui selon les scientifiques, ne sont pas à l’abri d’un tsunami, le Maroc a décidé de se doter d’un système d’alerte.

Ces articles devraient vous intéresser :

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Le Maroc, un des pays les plus attractifs pour les investisseurs

Dans le dernier rapport publié par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), le Maroc est considéré comme l’un des pays les plus attractifs pour faire des affaires.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.

Plus de 90% des puits au Maroc sont clandestins

Les données du recensement et du contrôle des puits, lancé suite à la mort du petit Rayan sont désormais connues. Plus de 90 % des puits sur le territoire marocain ne sont pas autorisés.

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.