Le Maroc défend, devant l’ONU, un système multilatéral plus équitable

28 octobre 2020 - 23h30 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Le royaume s’engage à défendre le multilatéralisme à l’Onu. Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita l’a confirmé, lundi, devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

Intervenant lors de la cérémonie marquant le 75ᵉ anniversaire de la création des Nations-Unies, à New-York, Nasser Bourita a indiqué que le monde n’a pas besoin d’un système multilatéral de catégories, qui consacre le principe des groupements. Poursuivant, il a affirmé que l’organisation onusienne a autant besoin d’une pluralité plus ouverte, pratique et pragmatique, loin de la logique des groupements. Le ministre marocain a ainsi soutenu devant les représentants des 193 États membres de l’Onu que «  la création d’un système multilatéral, renouvelé et équitable, ne constitue pas, de l’avis du Maroc, un luxe comme le pensent certains, mais une nécessité, pour garantir le renforcement de la solidarité internationale qui doit guider le monde de l’après Covid-19  », rapporte La Map.

Le Maroc n’a pas manqué d’exprimer la nécessité de réorienter l’action multilatérale. En pleine crise, elle a besoin de la mise en place d’une approche prometteuse et des initiatives consensuelles. Ce qui permettra d’apporter une nouvelle ambition, pour relever les défis actuels et futurs et renforcer l’efficacité des institutions internationales. M. Bourita, a salué les efforts et les initiatives du secrétaire général de l’Onu pour ses efforts inlassables depuis l’avènement de la pandémie du Covid-19. Une crise qui freine d’ailleurs toutes les activités surtout la lutte contre les inégalités économiques et sociales, sous le slogan de «  ne laisser personne de côté  ».

En outre, le patron de la diplomatie marocaine a affirmé que face à la crise, la communauté internationale n’a pas d’autres choix que de relever le défi du Covid-19. Pour une action efficace, M. Bourita appelle au renouvellement de l’action commune et de lancer une nouvelle coalition politique. Elle doit être basée sur un système des Nations-Unies plus souple et réactif, qui promeut la solidarité et l’équité, a souligné le ministre marocain. Il n’a pas manqué de dire l’appréciation de son pays à l’égard du bilan de l’action des Nations-Unies, appelant à plus d’efforts collectifs, pour faire face aux défis et éviter leurs répercussions politique, économique, sociale et environnementale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - ONU - Diplomatie - Nasser Bourita - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

ONU : la candidature du Maroc au conseil des droits de l’homme fortement soutenue

Plusieurs institutions telles que l’Union africaine, la Ligue des États arabes, et de nombreux autres groupements régionaux, ainsi que des pays amis, soutiennent la candidature...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Cyril Hanouna encense le roi Mohammed VI

L’animateur français d’origine tunisienne Cyril Hanouna a encensé le roi Mohammed VI dont il a salué les efforts consentis suite au puissant et dévastateur séisme qui a secoué le Maroc.

Walid Regragui reconnaissant envers le roi Mohammed VI

Auréolé du titre de meilleur coach arabe de l’année, Walid Regragui, sélectionneur de l’équipe du Maroc exprime sa reconnaissance envers le roi Mohammed VI pour son soutien.

Le Maroc lance un ambitieux programme de reconstruction

Suite au dévastateur séisme qui a secoué six provinces du sud du Maroc, il y a deux semaine, faisant près de 3 000 morts et plus de 5 500 blessés, le Cabinet Royal a annoncé, mercredi, un budget provisoire de 120 milliards de dirhams (environ 11...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Mohammed VI, marque déposée

Le roi Mohammed VI tente de mettre définitivement fin aux tentatives d’usurpation de titre et/ou fraude. Son nom devient une marque déposée.

Maroc : Création de zones pour la production d’armes et de munitions

Le Maroc vient d’autoriser la création de deux zones industrielles militaires. C’est ce qui ressort du conseil des ministres tenu samedi à Casablanca et présidé par le roi Mohammed VI.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.