Campagne contre les tests de virginité au Maroc

20 février 2021 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Un mouvement féministe marocain a lancé une campagne contre les tests de virginité, une pratique courante en Afrique, dans le monde arabe et dans certains pays européens, consistant à passer la nuit de noces sur un drap blanc pour y « préserver les taches de sang », preuve de la virginité de la femme avant le mariage.

La campagne, lancée dimanche 14 février, vise à empêcher les femmes de subir ce « test d’honneur » avant le mariage, en sensibilisant à travers les réseaux sociaux sur une question taboue et qui constitue une « violence banalisée », a déclaré à EFE, Betty Lachgar, la fondatrice du mouvement qui dénonce cette pratique qui tend à « condamner » la femme à être « soit une mère, soit une pu* ».

Au Maroc, l’article 488 du Code pénal marocain donne la possibilité aux juges et procureurs de solliciter des tests de virginité en cas de crimes de viol ou d’abus sexuels aggravés par la perte de l’hymen. C’est pourquoi, a précisé Lachgar, la campagne au Maroc sera accompagnée du hashtag « Stop488 » pour demander l’abolition de cet article.

Selon Lachgar, ces tests de virginité, considérés comme illégaux dans certains pays européens comme la France, l’Espagne ou l’Angleterre, sont toujours pratiqués par certains gynécologues complices, à la demande des familles qui à défaut, effectuent elles-mêmes le « test dit des deux doigts ».

En 2018, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait lancé une campagne mondiale pour appeler à l’interdiction de ces tests, non seulement parce qu’ils humilient les femmes, mais aussi en raison de leur nullité scientifique, l’hymen pouvant être rompu avec des pratiques simples comme le sport.

Sujets associés : Droits et Justice - Femme marocaine - Sexualité - Code pénal marocain - Violences et agressions

Aller plus loin

Une femme voilée humiliée par des médecins à l’hôpital (vidéo)

Alors qu’elle s’est rendue dans un hôpital pour se faire ausculter, une femme voilée subit des humiliations. Elle témoigne.

Maroc : les associations satisfaites d’un jugement sur la violence psychologique contre une femme

L’Association démocratique des femmes du Maroc salue le jugement rendu récemment par le tribunal de première instance de Fès, qui a condamné la violence psychologique exercée...

Marrakech : des femmes mariées interpellées pour prostitution

Les éléments de la gendarmerie royale de la brigade de Tassoultante à Marrakech ont réussi à démanteler un réseau de prostitution impliquant plusieurs femmes mariées.

Deux interpellations après le viol d’une femme à Rabat

À Rabat, les éléments de la police judiciaire relevant du 3ᵉ arrondissement ont interpellé deux repris de justice soupçonnés d’avoir violé et fait chanter une jeune femme à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...