Maroc : les autorités en guerre contre les véhicules qui roulent au gaz

10 novembre 2022 - 20h11 - Maroc - Ecrit par : P. A

Pour faire face à la hausse continue des prix du carburant, certains automobilistes ont trouvé une parade : rouler au gaz butane. Les autorités marocaines menacent de sévir.

Certains automobilistes ont apporté des modifications techniques aux moteurs de leurs véhicules pour les faire rouler au gaz butane au lieu de l’essence ou du diesel afin de réaliser des économies sur les frais du carburant. Mais cette pratique est dangereuse, car ces véhicules peuvent exploser à tout moment et causer d’importants dégâts, s’inquiète le quotidien Al Akhbar.

Le phénomène n’est certes pas nouveau, mais a pris de l’ampleur, notamment à Nador où les éléments de la gendarmerie sont déterminés à traquer ces véhicules roulant au butane. Après une campagne menée à grande échelle dans cette province, ils ont verbalisé plusieurs automobilistes indélicats et intercepté et mis en fourrière une dizaine de véhicules dont les moteurs ont été modifiés pour fonctionner au gaz.

À lire : Carburant : ce qui explique la poursuite de la hausse des prix

Cette pratique est aussi très répandue chez les transporteurs clandestins surtout en milieu rural, précise le quotidien, ajoutant que le gaz butane est l’une des substances dont l’explosion est très dévastatrice. Les véhicules qui roulent au gaz butane posent également le problème d’assurance, mais les agents ont surtout réprimé le transport de tout objet susceptible de mettre la vie des voyageurs en danger.

Les services de sécurité prennent très au sérieux ce phénomène. La DGSN a adressé récemment une circulaire à ses services pour donner des directives claires en vue de renforcer le contrôle des véhicules et de sanctionner ceux qui rouelent au gaz.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nador - Automobile - Gaz

Aller plus loin

TotalEnergies livrerait le carburant destiné au Maroc à la France

La grève dans les raffineries de pétrole de TotalEnergies aurait conduit Total à « réquisitionner le stock de carburant destiné au Maroc pour l’acheminer en France », créant des...

Maroc : plaidoyer pour une baisse du prix des carburants

Face à la hausse des prix des carburants, les propriétaires et gérants de stations-service appellent au Maroc notamment à la réactivation du raffinage au sein de la Samir ou...

Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

La hausse du cours du pétrole conjuguée à celle de la parité dollar/ dirham pourrait entraîner une flambée continue des prix du carburant à la pompe. Une tendance qui devrait se...

Carburant : ce qui explique la poursuite de la hausse des prix

Les prix du carburant sont toujours à la hausse dans les stations-service marocaines, malgré la récente baisse du prix du baril à l’international. Cette situation est imputable...

Ces articles devraient vous intéresser :

Dacia et Renault défient la baisse des ventes de voitures au Maroc

La vente de véhicules neufs a atteint 64 025 unités à la fin de mai, en baisse de 4,45 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

La future Dacia C-Néo fabriquée au Maroc ?

Dacia élargira sa gamme en 2026 avec une voiture familiale hybride 4x4 baptisée C-Néo qui disposera également d’une version berline. Le véhicule sera probablement fabriqué au Maroc.

Une usine géante de batterie bientôt au Maroc ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, envisage de créer deux usines destinées à la production de batteries rechargeables au lithium au Maroc.

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

L’automobile, pilier des exportations marocaines

Le secteur automobile continue de booster les exportations marocaines, avec des ventes atteignant déjà 57 milliards de dirhams lors des cinq premiers mois de cette année.

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Les SUV et les voitures sportives, stars du marché automobile marocain

Le marché automobile marocain du neuf a enregistré une légère progression en 2023. C’est ce qui ressort du bilan annuel présenté par l’Association des Importateurs de Véhicules au Maroc (AIVAM) lors d’une conférence de presse.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Le Maroc, nouvel eldorado des batteries de voiture électrique ?

Le Maroc se donne les moyens pour devenir le prochain hub pour la batterie électrique. Il mise également sur l’expertise de Rachid Yazami, le scientifique marocain qui a inventé l’anode graphite pour les batteries lithium-ion.