Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

18 août 2022 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Dans cette nouvelle version du plan de riposte publié par le ministère de la Santé, on peut y trouver la définition et la prise en charge des cas, la mise en place d’un circuit d’informations relatif aux nouveaux cas. Selon la note envoyée à tous les services sous sa tutelle, le ministre Khalid Ait Taleb, a expliqué que la mise à jour a été faite en fonction des derniers avancements réalisés au niveau international.

À lire : Variole du singe : voici le protocole adopté par le Maroc

Ainsi, un cas probable est défini comme « toute personne présentant une éruption cutanée, vésiculeuse ou vésiculo-pustuleuse, précédée ou accompagnée d’une fièvre (chiffrée à ≥ 38 °C ou non chiffrée), et chez qui des causes habituelles, notamment : la varicelle, la rougeole, l’herpès, la rickettsiose ou une éventuelle réaction allergique, ont été écartées et ayant eu un contact avec un cas confirmé dans les 21 jours précédant l’apparition des symptômes ».

À lire : Variole du singe : le Maroc adopte un plan national de surveillance et de riposte

Les personnes présentant des symptômes et ayant récemment séjourné dans un pays ayant une forte transmission du virus, ou ayant des partenaires sexuels multiples ou des lésions sur les organes génitaux externes ou dans la région péri-anale, non expliquées par une autre cause évidente, sont également concernées.

À lire : Variole du singe : trois cas suspects en cours d’examen au Maroc

Pour le moment, seuls les Centres hospitaliers universitaires (CHU) sont habiletés à analyser les échantillons pour confirmer les cas de variole de singe. La nouvelle version du plan de riposte souligne que les enfants, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées, telles que les personnes vivant avec le VIH ayant une maladie chronique non ou mal contrôlée, ainsi que les patients atteints d’affections cutanées chroniques ou d’affections cutanées aiguës, sont considérés comme des personnes à risque.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Variole du singe

Aller plus loin

Variole du singe : le Maroc adopte un plan national de surveillance et de riposte

Le Maroc se dit prêt à faire face à la variole du singe qui se propage dans de nombreux pays d’Europe et de l’Amérique du Nord. Un plan national de surveillance et de riposte a...

Variole du singe : voici le protocole adopté par le Maroc

Le Maroc a mis en place un plan national de surveillance et de riposte contre la variole du singe. Le contenu de ce dispositif a été dévoilé à l’ensemble des composantes de...

Variole de singe : un touriste français positif à Marrakech

La Direction régionale de la santé de Marrakech a détecté un cas de Monkeypox. Il s’agirait d’un touriste français, selon une source au ministère de la Santé.

Le Maroc veut s’approvisionner en médicament contre la variole du singe

Le Maroc envisage de s’approvisionner en Tecovirimat, une thérapie antivirale administrée en cas de cas graves dus à la variole du singe.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.