Un Marocain disparu et présumé mort retrouvé grâce à TikTok à Barcelone

17 septembre 2023 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Marocain Ahmed, chauffeur de taxi à l’aéroport El Prat de Barcelone, a aidé Oussama, un jeune homme également d’origine marocaine qui errait dans la ville, à retrouver sa famille au Maroc grâce à une vidéo publiée sur TikTok. Les proches du jeune homme le pensaient mort.

Le chauffeur de taxi effectuait des rondes à l’aéroport pour dissuader les conducteurs « pirates » lorsqu’il a aperçu Oussama en train de chercher de la nourriture dans les poubelles. Ahmed a aidé le jeune homme à retrouver sa famille au Maroc qui n’a plus de ses nouvelles depuis cinq ans et le croyait mort. « Avant d’être chauffeur de taxi, je suis humain. Quand on voit quelque chose d’étrange dans la rue, il faut aider », a-t-il déclaré à Nius.

Ahmed confie que le jeune Oussama lui a raconté qu’il « vivait à Kenitra au Maroc, qu’il avait de la famille à Barcelone, mais ne savait pas où elle se trouvait ». Avec la permission du jeune homme, le chauffeur de taxi a alors enregistré et publié sur TikTok une vidéo dans laquelle il a lancé un SOS pour retrouver ses proches. « Je ne pouvais pas l’aider seul et grâce aux gens, la vidéo est parvenue à sa famille au Maroc », détaille Ahmed.

À lire : Les migrants mineurs disparus en Europe sont majoritairement originaires du Maroc

C’est grâce à cette vidéo que la mère d’Oussama a pu retrouver son fils qu’elle « croyait mort ». « Elle m’a contacté et m’a dit que c’était son fils. Elle pleurait », raconte Ahmed. Malheureusement, le jeune homme avait quitté l’aéroport et Ahmed s’est lancé à sa recherche. « Je n’allais pas m’arrêter avant de l’avoir trouvé. Si je commence quelque chose, je dois le terminer », a-t-il ajouté. C’est ainsi qu’il a réussi à contacter les proches d’Oussama résidant à El Prat et la police, à la recherche du jeune homme.

Ahmed a dû poster une deuxième vidéo sur TikTok, montrant une photo d’Oussama et laissé son contact à la communauté marocaine d’El Prat. Un soir, il reçoit un appel d’une personne qui affirmait être avec Oussama. « Je lui ai dit de ne pas partir et que je le rejoindrai après avoir déposé un client. Sur la photo, il avait laissé pousser la barbe et était méconnaissable. Je ne l’ai pas reconnu », a relaté le chauffeur de taxi qui a informé la mère du jeune homme. « Elle était très heureuse et voulait me payer, mais j’ai refusé », a-t-il indiqué.

Sujets associés : Espagne - Barcelone - Famille - Recherche - TikTok

Aller plus loin

Les migrants mineurs disparus en Europe sont majoritairement originaires du Maroc

Plus de 18 000 mineurs non accompagnés dont des Marocains ont disparu ces trois dernières années en Europe. C’est ce que révèle une enquête réalisée par le collectif de...

Une famille marocaine victime d’agression raciste à Barcelone

Une famille marocaine vivant dans un appartement appartenant à la mairie de Barcelone, a subi des insultes racistes de la part de leur voisin espagnol qui n’a pas cessé de leur...

Imane, 31 ans, tuée par son mari en Espagne

Un Marocain de 41 ans a tué mardi sa femme, Imane Saadaoui, 31 ans, à Cáceres (Valence). Le meurtrier, qui avait des antécédents de violence conjugale envers la victime, a...

À Grenade, un acte citoyen permet de rendre 2 338 euros à un Marocain

Un Marocain a pu récupérer son sac banane qu’il avait oublié dans les toilettes d’une gare routière de Grenade il y a quelques jours. Le sac contenait 2 338 euros en espèces et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Maroc : bonne nouvelle pour les familles

Au Maroc, le gouvernement prévoit d’accorder de l’aide directe aux familles nécessiteuses dans le cadre du projet de généralisation des allocations familiales en 2023.

Les chercheurs étudient une météorite marocaine revenue de l’espace

Une roche noire découverte au Maroc en 2018 aurait quitté la Terre, puis est restée un long moment dans l’espace, avant de revenir sur la planète, selon des chercheurs. Un phénomène inédit en science si cette thèse venait à être confirmée.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain et jugent « plausible à certains...

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Les employés marocains de TikTok en colère

Les modérateurs de contenu marocains ne sont pas contents de TikTok. Ils dénoncent la détresse psychologique et les bas salaires.