Un présumé djihadiste marocain arrêté en Espagne

1er juillet 2021 - 07h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un présumé djihadiste marocain a été arrêté par des agents de la police nationale à Santa Olalla (Tolède), parce qu’il constituerait une menace pour la sécurité publique. Son interpellation a surpris les habitants de la ville.

Le mis en cause, accusé de crimes d’auto-endoctrinement, d’auto-entraînement et de propagande terroriste, a été arrêté dans le quartier de Saint-Sébastien, rapporte ABC. Selon les enquêteurs, le Marocain se serait auto-radicalisé en suivant des vidéos d’endoctrinement sur Internet. Après son arrestation, il a été mis à la disposition du juge du tribunal central qui a ordonné sa mise en détention.

Le Marocain avait pourtant une vie normale. Il vivait avec sa femme et ses deux enfants à Santa Olalla. Ces derniers sont scolarisés dans la ville et lui-même a récemment travaillé à la mairie. Le maire de la ville, Pedro Congosto, qui connaît bien la famille, est surpris par cette arrestation. « Ils résidaient dans cette ville six ans avant que je ne devienne maire. Nous n’avions aucun soupçon », déclare-t-il.

À lire : Espagne : 62% des djihadistes détenus sont des Marocains

Les experts de la lutte contre le terrorisme ont ouvert en novembre une enquête après avoir remarqué un individu pro-Daech qui diffusait sur les réseaux sociaux des discours radicaux et violents à caractère djihadiste. En clair, il incitait à des attaques terroristes. Plusieurs de ses amis sur ces réseaux, sont aussi des djihadistes situés en zone de conflit, précisent les enquêteurs.

Après avoir interpellé le Marocain, les agents ont effectué une perquisition à son domicile à Aldeanos. Ils y ont trouvé de nombreux équipements informatiques, ainsi que 60 manuels d’auto-apprentissage des terroristes portant entre autres sur la fabrication d’explosifs, la production de poisons, les « tactiques de combat nocturne » et le « tireur d’élite ». Tous ces objets ont été saisis.

Sujets associés : Espagne - Terrorisme - Vidéos - Arrestation

Aller plus loin

Un Algérien, recruteur de combattants djihadistes au Maroc, arrêté en Espagne

La Garde civile a arrêté samedi à Majorque un homme d’origine algérienne, chef d’une organisation criminelle basée en Europe, qui recrutait des combattants au Maroc pour des...

Espagne : deux Marocains présumés djihadistes, risquent 3 ans et demi de prison

Deux présumés djihadistes, originaires du Maroc, arrêtés en mai 2020 à Bolaños de Calatrava (Espagne), risquent trois ans et demi de prison. Ils seront fixés sur leur sort mardi...

Prison pour avoir créé un groupe de discussions "djihadiste" sur Telegram

Un étudiant, doctorant en anthropologie, âgé de 26 ans, a été reconnu vendredi, coupable d’association de malfaiteurs terroriste. Il a été condamné à deux ans de prison avec...

Espagne : arrestation de trois djihadistes dont un Marocain

La police a démantelé mercredi en Catalogne une organisation criminelle dédiée au financement du terrorisme djihadiste en Libye. Trois personnes dont un Marocain ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...