Recherche

Espagne : champion d’athlétisme, Ismail Razga risque l’expulsion au Maroc

Ismail Razga

11 avril 2019 - 12h40 - Marocains du monde

En Espagne depuis une dizaine d’années où il était arrivé encore mineur, Ismail Razga risque aujourd’hui l’expulsion au Maroc malgré plusieurs titres aux championnats du monde d’athlétisme et de nombreux meeting gagnés.

Le 19 avril, le jeune Marocain sera fixé sur son sort. Aura-t-il une carte de séjour lui permettant de rester en Espagne avec sa femme et son enfant ou sera-t-il expulsé au Maroc ? Pour avoir l’autorisation de rester dans le pays, Ismail doit absolument travailler un certain nombre de mois par an pour espérer avoir le précieux sésame.

Cette situation le met aujourd’hui en difficulté pour ses entraînements, lui qui a déjà remporté plusieurs titres en Espagne, mais aussi dans d’autres pays européens.

« Ici, courir n’est pas un travail, ni les heures que tu y dédies ni même les entraînements. S’ils me retirent le permis de résidence, ils devront également le faire à mon fils de 10 mois qui est pourtant né ici. Je dois encore rester ici un an et demi pour faire une demande de nationalité », a confié le Marocain qui vit aujourd’hui avec sa femme, également athlète de haut niveau qui dispose, elle, d’un visa de tourisme.

Par chance, en publiant son histoire sur son compte Facebook, une entreprise de messagerie a décidé de lui accorder un contrat de trois mois.

« A partir du moment où tu déposes ton dossier, tu ne peux faire qu’attendre. Si l’entreprise a un quelconque problème avec l’administration ou n’a pas payé les cotisations sociales, tu n’auras pas le permis de résidence », a déploré l’athlète dans les colonnes du site El Diario, regrettant que beaucoup d’entreprises qui, dès « qu’elles s’aperçoivent que tu es Marocain ne veulent pas te passer l’entretien, non par racisme, mais pour la mauvaise réputation qu’ils ont créée ».

Pour Ismail, retourner au Maroc est impossible aujourd’hui. « Je deviendrai fou », plaisante-t-il. « Il est arrivé en Espagne quand il était jeune, il a partagé énormément de choses avec les gens d’ici et sa mentalité a complètement changé », écrit le journal.

« Quand je vais au Maroc, je sens que je ne suis pas chez moi », avoue Ismail, qui est arrivé dans le nord de l’Espagne avec un ami et il espère y rester encore de longues années. Inch’allah !

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact