Le corps d’un Marocain risque d’être incinéré en Belgique

19 octobre 2020 - 12h30 - Belgique - Ecrit par : K.B

La mère d’un jeune Marocain, décédé à Bruxelles, a lancé un appel à l’aide afin de pouvoir rapatrier la dépouille de son fils et l’inhumer dans son pays natal. Des membres de la communauté marocaine ont demandé l’intervention du ministre des Affaires étrangères, Nacer Bourita.

Décédé des suites d’un cancer, le jeune Ahmed se trouve actuellement à la morgue et son corps risque d’être incinéré, s’il n’est pas rapatrié au Maroc.

La réponse du ministre devrait être rapide, sachant que dans le passé plusieurs cas similaires ont reçu un avis favorable de la part des autorités marocaines.

Au mois de juillet dernier, le Consulat général du Maroc à Bruxelles avait annoncé que les dépouilles des Marocains décédés à Bruxelles et non inhumés, peuvent être rapatriés dans leur pays d’origine, à condition de remplir certaines conditions.

Sujets associés : Bruxelles - Nasser Bourita - Rapatriement - Consulat du Maroc à Bruxelles - MRE

Aller plus loin

Maroc : il réclame l’exhumation de la dépouille de son père inhumé par une autre famille

Mohamed, fils du défunt dont la dépouille a été inhumée par une autre famille a plaidé auprès du Tribunal de première instance d’Aïn Sebâa (Casablanca) pour son exhumation.

Impossible rapatriement du corps d’une MRE de la Belgique vers le Maroc

Depuis deux mois, Assia se saigne aux quatre veines pour rapatrier au Maroc la dépouille de sa grand-mère décédée le 10 avril dernier, dans le Borinage, à l’âge de 85 ans....

Emotion aux Pays-bas après l’incinération d’un Marocain (89 ans)

Yamani Kholti, un Marocain né à Larache, est décédé le 1ᵉʳ juin dernier dans une maison de retraite à Wassenaar, aux Pays-Bas. Il avait 89 ans.

Allemagne : réaction du consulat du Maroc suite à l’incinération d’un Marocain

Le consulat général du Maroc à Francfort réagit à l’incinération du corps du Marocain Amar Kichouh en fustigeant la démarche des autorités allemandes qui « contrevient aux...

Ces articles devraient vous intéresser :

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Les transferts des MRE ne connaissent pas la crise

À fin juin 2022, les Marocains résidant à l’étranger ont transféré 2,7 MMDH de plus que la même période en 2021, soit une augmentation de 6 %.

Les transferts des Marocains du monde toujours en hausse

Au premier semestre de l’année, les envois des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont atteint plus de 47,04 milliards de dirhams contre 44,33 milliards par rapport à la même période de l’an dernier.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Douane : que se passe-t-il si le MRE ne peut exporter sa voiture ?

Il peut arriver, dans certains cas d’un ennui de santé ou d’une urgence quelconque, que le Marocain résidant à l’extérieur (MRE) ne puisse pas, par lui-même, réexporter son véhicule, c’est à dire le reconduire hors du Maroc. La douane marocaine a prévu...

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Les Marocains de France ont transféré 5,4 milliards de DH au Maroc

En 2022, le Maroc a enregistré un pic historique dans les recettes issues des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), atteignant 110,7 milliards de DH, soit une progression de 16 % par rapport à 2019, d’après le dernier rapport de...