Le meilleur bachelier de France est marocain avec une note de 20,4/20 (vidéo)

16 juillet 2019 - 11h20 - France - Ecrit par : Bladi.net

A Lille, dans le nord de la France, Yahya, jeune italien d’origine marocaine, crée la surprise. Il obtient 20,42 de moyenne au Bac 2019, et devient le meilleur bachelier de l’hexagone.

France Tv Info, qui rapporte l’information, évoque les performances impressionnantes du jeune marocain : 20,42 de moyenne. Yahya, ce jeune italien, originaire du Maroc, se surpasse au Baccalauréat. En seulement trois ans, après son arrivée en France, il s’est, très tôt, adapté à sa nouvelle vie, à Lille, et étonne.

19 en maths, 20 en SVT, 20 en physique, 20 en italien, en anglais et en latin, 19 en sport, 17 en philo ... Les performances du jeune surdoué au Bac scientifique émerveillent.

Au lycée Faidherbe de Lille où il a été accueilli, le jeune Yahya avait un niveau de langue très approximatif en Français. "Au début, c’était infernal. C’était même difficile de dire aux professeurs que je ne comprenais rien. Le cliché de l’italien : je communiquais avec les mains. Et, à force d’essayer tous les jours, d’entendre, de lire, j’ai progressé mais, surtout, j’avais le Bac à passer, donc j’étais obligé de me forcer, se remémore-t-il.

Après l’obtention de son Bac scientifique, ce petit génie des mathématiques ne perd pas le temps. Avec Parcoursup, il est désormais partie intégrante d’une classe préparatoire scientifique au prestigieux lycée parisien, Louis Le Grand. Mieux, il continue à réviser pour passer un concours. Son souhait, dira-t-il, c’est de s’inscrire à la Faculté de mathématiques de Rome, la Sapienza, qui a un partenariat avec l’ENS de Paris.

Jeune, motivé et déterminé à aller loin dans la vie, Yahya caresse le rêve de devenir chercheur. "Je rêve de devenir chercheur comme mon oncle, faire un doctorat et une thèse. Mais, aujourd’hui, les maths servent dans plein de domaines, donc pourquoi pas travailler en entreprise ou dans la finance ? En tout cas, ce sera les maths, c’est sûr", confie-t-il.

Sujets associés : France - Education - Vidéos

Aller plus loin

Belgique : À 15 ans, le jeune Marocain Salah Eddine Dassy intègre l’université

À seulement 15 ans, le jeune Belgo-Marocain Salah Eddine Dassy entame des études d’ingénieur de gestion à l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Le meilleur bachelier scientifique en Italie est Marocain (100/100)

L’Ambassade du Maroc à Rome a organisé, vendredi, une fête pour célébrer le Marocain Zakaria Ghouiza, admis au Baccalauréat scientifique en Italie pour le compte de l’année...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Un nouveau campus pour 2000 étudiants à Rabat

Le Groupe OCP a annoncé avoir obtenu le soutien de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA), organisme du groupe de la Banque mondiale, pour la garantie des prêts finançant un nouveau campus UM6P à Rabat.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Ihssane Hadir remporte le concours de lecture arabe du Maroc

Les rideaux sont tombés sur la 6ᵉ édition de l’Arab Reading Challenge au Maroc, avec le sacre d’Ihssane Hadir. Elle battu plus d’un million d’élèves marocains qui ont participé à ce concours national.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...