Une Marocaine séquestre un homme pour l’obliger à l’épouser

16 décembre 2021 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les gendarmes d’Asni, dans la province d’Al Haouz, ont arrêté mardi une femme qui a séquestré et torturé, avec l’aide de deux complices, un homme pour le contraindre à l’épouser.

La femme et ses deux complices ont été arrêtés pour avoir séquestré et violemment torturé la victime à qui ils ont même coupé une oreille, rapporte le quotidien Al Massae. La femme voulait le contraindre de l’épouser.

À lire : Un Marocain de France séquestré et torturé par son épouse au Maroc

La mise en cause a reconnu les faits après son arrestation. Elle a aussi révélé aux enquêteurs l’identité de ses deux complices qui ont été localisés et appréhendés dans leur cachette, une grotte non loin du lieu du crime.

Les agents ont découvert, après avoir consulté leurs bases de données, que les deux complices étaient activement recherchés pour vols, coups et blessures. Le parquet a décidé de poursuivre en état d’arrestation les trois accusés, pour séquestration et torture.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Asni - Violences et agressions - Kidnapping

Aller plus loin

Salé : un inspecteur agressé et séquestré par une famille

Parti remettre une convocation au domicile d’un multirécidiviste, un officier de police a été séquestré et agressé par ce dernier et six membres de sa famille. Cela s’est passé...

Maroc : il séquestre et torture sa mère, pour une pension de 800 dirhams

Quand les éléments de la police judiciaire se sont introduits dans une maison à Settat, une scène effroyable les attendait. Une octogénaire, portant des traces de violences,...

Un Marocain de France séquestré et torturé par son épouse au Maroc

Un Français d’origine marocaine a été séquestré par son épouse pendant plus de deux semaines dans son appartement situé dans le village de Dar Guedari, à 45 km de Meknès, pour...

Maroc : interpellé pour avoir séquestré ses parents dans un garage

Un individu de 30 ans, aux multiples antécédents judiciaires, a été interpellé pour avoir séquestré ses parents dans un garage qu’il menaçait à l’arme blanche.

Ces articles devraient vous intéresser :

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Mohamed Chibi viré d’un restaurant en Egypte

Mohamed Chibi, joueur international marocain évoluant au club égyptien Pyramids fait face à de nombreuses pressions en Égypte. Cette situation découle d’un différend avec Hussein El Shahat, joueur emblématique du club rival Al Ahly.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Maroc : présenter un acte de mariage dans les hôtels c’est fini

L’obligation de présenter un contrat de mariage lors de la réservation de chambres d’hôtel au Maroc pour les couples aurait été annulée. Cette décision survient après la colère du ministre de la Justice, Adellatif Ouahbi.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Maroc : Une vague de racisme contre les mariages mixtes ?

Des activistes marocains se sont insurgés ces derniers jours sur les réseaux sociaux contre le fait que de plus en plus de femmes marocaines se marient avec des personnes originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Les défenseurs des droits humains...