Arrestation de Marocains à la tête de réseaux de blanchiment d’argent

25 juillet 2019 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Les services de sécurité ont réussi à interpeller plusieurs suspects qui sont l’objet de mandats d’arrêt internationaux, suite à l’opération de pointage, effectuée au niveau des postes-frontières. Deux suspects étaient poursuivis pour blanchiment d’argent.

L’enquête préliminaire a permis d’identifier un réseau criminel international, dirigé par des Marocains chargés de détourner, vers le Maroc, l’argent sale issu de transactions frauduleuses. Arrivé sur place, celui-ci est blanchi par des intermédiaires dans des investissements immobiliers ou des moyens de transport de luxe. La dernière opération concernait l’acquisition d’un luxueux palais, d’un yacht, ainsi que de plusieurs logements et de cafés, au nord du pays.

Selon le quotidien Al Massae, la majorité des intermédiaires dirigent des entreprises en faillite et proposent leurs services, à travers des transactions commerciales fictives, en contrepartie d’une commission déterminée à l’avance.

L’accord, signé avec les pays de l’Union européenne, dans le cadre de la coopération douanière, a permis aux services de contrôle des deux rives de relever plusieurs factures et des déclarations d’importation falsifiées, émises par des entreprises marocaines suspectes.

Selon le rapport des commissions d’enquête en Europe, relayé par Al Massae, les entrepreneurs incriminés sont des Marocains porteurs de la double nationalité, qui exercent dans les villes de Sebta et Mellilia. Des ressortissants espagnols et turcs sont également impliqués dans ces opérations de blanchiment d’argent, à travers l’exploitation d’entreprises immobilières ou financières.

Sujets associés : Trafic - Blanchiment d’argent - Mocro Maffia

Aller plus loin

France : un épicier marocain a blanchi 70 millions d’euros

18 prévenus (Aomar, un épicier marocain du quartier des Batignolles, son patron et plusieurs clients) ont été présentés au juge, le lundi 14 octobre, à Marseille...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Maroc : les notaires mobilisés dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Le président du Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc, Hicham Sabiry, a invité les notaires à s’impliquer davantage dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme au Maroc.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Blanchiment d’argent : le Maroc attend toujours la décision du GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI), organisme international de lutte contre le blanchiment d’argent a annoncé que la décision de faire sortir le Maroc de la liste grise n’est pas encore prise. Les bonds qualitatifs du pays ont, affirme-t-on, été...

Du blanchiment d’argent dans les casinos marocains ?

Les casinos sont dans le viseur des autorités marocaines. Seraient-ils devenus des lieux bénis pour le blanchiment d’argent ?

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.