82 % des Marocains d’Europe se sentent étrangers

17 septembre 2022 - 17h40 - Monde - Ecrit par : A.P

La majorité (82 %) des jeunes Marocains résidant en Espagne, France, Allemagne, Italie, Belgique et aux Pays-Bas se sentent étrangers. Au Maroc, ils (65 %) se disent également considérés comme des étrangers. C’est ce que révèle une étude réalisée par le Conseil de la Communauté marocaine à l’étranger (CCME) avec l’Institut IPSOS.

Selon cette étude réalisée auprès de 1 433 jeunes MRE âgés de 18 à 35 ans, la majorité d’entre eux, notamment ceux résidant aux Pays-Bas (84 %), en France (80 %), Belgique (79 %), Espagne (70 %), Allemagne (67 %) et Italie (60 %) estiment être perçus comme des étrangers, aussi bien dans leur pays de résidence qu’au Maroc.

À lire : Étudiants étrangers en France : les Marocains toujours en tête

Cette perception est plus ressentie chez les jeunes MRE d’Italie (92 %), d’Allemagne (91 %), d’Espagne et des Pays-Bas (82 %). En Espagne, 80 % des MRE ont la nationalité marocaine et ont fait leurs études primaires ou secondaires au Maroc tandis que 40 % ont la nationalité espagnole. En France, ils sont 86 % à avoir la nationalité de ce pays pour y avoir poursuivi pour la plupart (50 %) leurs études supérieures, indique l’étude. En Italie, seulement 29 % des MRE sondés ont la nationalité italienne contre 82 % en Allemagne, 88 % en Belgique et 99 % aux Pays-Bas.

En termes de langue locale parlée, les MRE d’Italie sont les derniers de cette catégorie avec 57 %, loin derrière les MRE de France (94 %), d’Allemagne (97 %), d’Espagne (81 %), de Belgique (97 %) et des Pays-Bas (99 %). Dans tous ces pays, plus de 90 % des MRE interrogés observent le jeûne pendant le mois de Ramadan, sauf en Italie où seulement 69 % le font. En revanche, 68 % d’entre eux vont dans des mosquées en France contre 80 % en Allemagne, 72 % en Italie, 82 % en Espagne, 73 % en Belgique et 100 % aux Pays-Bas.

À lire : Les Marocains en tête des travailleurs étrangers légalement installés en Espagne

L’enquête précise aussi que l’intérêt de ces MRE à participer aux élections dans leurs pays de résidence est de 36 % en Italie, 51 % en Espagne et 67 % en France. Ils rencontrent des difficultés liées aux conditions de travail, soit 62 % en Italie, 23 % en France, 31 % en Allemagne, 50 % en Espagne, 30 % en Belgique et 37 % aux Pays-Bas, et se plaignent du niveau des salaires (12 % en Belgique, 57 % en Italie et 35 % en Espagne). D’une manière générale, les MRE ont une idée positive du Maroc, un peu moins aux Pays-Bas (61 %) et en Espagne (68 %).

Sujets associés : Allemagne - France - Belgique - Espagne - Italie - Pays-Bas

Aller plus loin

Les Marocains en tête des travailleurs étrangers légalement installés en Espagne

Les Marocains sont les premiers sur la liste des travailleurs étrangers légalement établis en Espagne, selon les chiffres publiés par le ministère espagnol du Travail, des...

Étudiants étrangers en France : les Marocains toujours en tête

Les Marocains demeurent la première communauté estudiantine en France avec plus de 44 900 étudiants, d’après les récents chiffres publiés par l’Agence française pour la...

Belgique : les Marocains parmi les rares travailleurs étrangers dans la santé

En Belgique, les Marocains figurent parmi les rares travailleurs étrangers dans le secteur des soins de santé. Dans le pays, moins d’un travailleur sur dix, n’est pas Belge.

Pays-Bas : la communauté marocaine victime de discrimination

En 2021, les Marocains résidant aux Pays-Bas ont le plus souffert de toutes sortes de discriminations, selon une enquête du Bureau central des statistiques (CBS).

Ces articles devraient vous intéresser :