L’Italie aide la Belgique et les Pays-Bas à contrer la mocro maffia

11 avril 2023 - 20h30 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Italie entend partager son arsenal institutionnel et technique avec tous ses partenaires internationaux comme la Belgique et les Pays-Bas, afin de combattre efficacement les organisations criminelles comme la mocro maffia.

Les autorités politiques et judiciaires des pays de l’Europe du Nord, devenus les nouvelles plaques tournantes du trafic de cocaïne du continent ont de plus en plus recours à la méthode d’investigation révolutionnaire du juge antimafia italien, Giovanni Falcone pour « combattre la pieuvre mafieuse. » Il s’agit d’une approche axée sur l’apparemment insaisissable fil rouge entre les organisations criminelles, leurs agissements et patrimoines financiers. Son efficacité réside dans le partage d’informations entre les divers juges d’instruction, la collaboration méthodique entre les représentants de la justice et les polices douanière et financière, ainsi qu’un système de protection efficace pour les collaborateurs de justice couplé d’un régime carcéral extrêmement sévère pour les non-repentis. Cette méthode a permis de démanteler le trafic de drogue géré par Cosa Nostra.

À lire :Sofyan Amrabat : La Fiorentina a rejeté les offres de deux géants européens

« Notre pays n’est pas seulement un exportateur de modèles criminels ! L’Italie est devenue une superpuissance en matière de lutte contre l’univers mafieux et le trafic de drogue », explique au site lesoir.be le magistrat Giovanni Tartaglia Polcini, membre du comité scientifique de l’institut de recherches italien, Eurispes. Selon lui, c’est pour l’Italie un devoir historique que de partager cet arsenal institutionnel et technique avec tous ses partenaires internationaux. « La coopération judiciaire internationale traditionnelle ne nous permet pas de changer de paradigme. Pour combattre efficacement la criminalité transnationale et le trafic de stupéfiants, nous sommes appelés à intensifier au maximum l’assistance technique entre capitales européennes… », ajoute le magistrat.

À lire :La Mocro maffia inquiète Europol

« Il y a eu, en Europe du Nord, une coupable sous-évaluation du phénomène mafieux comme si ce fléau n’était qu’une spécificité italienne. Cela a laissé place à une prise de conscience tardive et à une très compréhensible angoisse », explique Antonio Nicaso, essayiste italien expert du crime transnational et professeur à l’université Queen’s au Canada. Selon lui, les mafias qui sévissent en Belgique ou aux Pays-Bas comme la mocro maffia ne doivent plus être considérées comme des éléments exogènes. « Il s’agit de groupes criminels très structurés, enracinés dans le territoire, qui s’infiltrent, corrompent et font appel à un réseau de complicités locales », affirme-t-il. D’où l’importance de mener une lutte plus efficace.

À lire :La Mocro Maffia sème la terreur aux Pays-Bas et en Belgique

« Les opérations de saisie de stupéfiants et les condamnations des coupables à des peines de prison ne suffisent pas. Il faut en priorité démanteler les empires financiers derrière les cartels de la drogue, confisquer les patrimoines illicites et, comme nous le faisons en Italie, réutiliser socialement les biens saisis », renchérit le magistrat Tartaglia Polcini, qui se dit optimiste pour ses voisins. « L’Italie a mis au point une méthodologie qui a fait ses preuves. Or, si cet ensemble de modèles, règles et codes est bien adapté aux spécificités locales des nations en lutte contre les mafias, les résultats ne pourront être que positifs ! », se persuade-t-il.

Sujets associés : Belgique - Italie - Pays-Bas - Criminalité - Mocro Maffia

Aller plus loin

La Mocro Maffia s’en prend aux distributeurs automatiques

Dévaliser ou vider les distributeurs automatiques de billets. Telle est la nouvelle trouvaille de la Mocro Maffia (mafia marocaine). Les braquages s’opèrent principalement aux...

La Mocro maffia inquiète Europol

La Mocro maffia active en Belgique et aux Pays-Bas fait partie des organisations criminelles qui inquiètent Europol, l’agence européenne de coopération policière.

« La Mocro Maffia menace l’Europe et l’Afrique du Nord »

La Mocro Maffia menace l’Europe et l’Afrique du Nord. C’est du moins ce qu’affirme l’Institut sud-africain d’études de sécurité (ISS) dans un récent rapport.

La Mocro Maffia sème la terreur aux Pays-Bas et en Belgique

Très active dans le trafic de cocaïne aux Pays-Bas et en Belgique où la marchandise arrive par tonnes dans les ports d’Anvers et de Rotterdam, la « Mocro Maffia », la mafia...

Ces articles devraient vous intéresser :

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Mohammed Ihattaren menacé par le milieu criminel à cause d’une relation amoureuse

L’absence de Mohammed Ihattaren au club néerlandais d’Ajax Amsterdam, ferait, d’après des sources médiatiques, suite à des menaces en provenance du « milieu criminel ». Le joueur et son club démentent.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).