Recherche

Ramid : Les Marocains sont libres de choisir leur religion

17 juillet 2015 - 16h30 - Société

© Copyright : DR

Les Marocains sont libres de choisir leur religion sans être inquiétés par la justice, a affirmé récemment le ministre de la Justice Mustapha Ramid lors d’un colloque organisé par le Parti Progrès et du Socialisme (PPS).

Mustapha Ramid est clair, les Marocains ont le droit d’adopter une autre religion que l’Islam, religion d’Etat au Maroc, sans être poursuivis en justice pour autant.

Le code pénal marocain criminalise le prosélytisme, car la majorité des prosélytes influencent des familles pauvres en leur offrant de l’argent pour les convaincre de se convertir au christianisme. Certains prosélytes choisissent eux les enfants mineurs, incapables de raisonner logiquement pour accomplir leurs missions et cela l’Etat ne le permettra jamais.

Se convertir à une autre religion que l’Islam sans avoir recours à des moyens matériels pour séduire les citoyens est permis.

Ramid cite le cas d’une jeune fille arrêtée pour s’être convertie au christianisme, avant qu’il n’ordonne au parquet général de la relâcher après s’être assuré qu’elle avait choisi de quitter l’Islam sans moyens de séductions extérieurs.

L’article 220 du code pénal marocain condamne de 6 mois à trois ans de prison et d’une amende de 100 à 500 dirhams, "quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d’ébranler la foi d’un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins".

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact