Ramid : Les Marocains sont libres de choisir leur religion

17 juillet 2015 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : J.L

Les Marocains sont libres de choisir leur religion sans être inquiétés par la justice, a affirmé récemment le ministre de la Justice Mustapha Ramid lors d’un colloque organisé par le Parti Progrès et du Socialisme (PPS).

Mustapha Ramid est clair, les Marocains ont le droit d’adopter une autre religion que l’Islam, religion d’Etat au Maroc, sans être poursuivis en justice pour autant.

Le code pénal marocain criminalise le prosélytisme, car la majorité des prosélytes influencent des familles pauvres en leur offrant de l’argent pour les convaincre de se convertir au christianisme. Certains prosélytes choisissent eux les enfants mineurs, incapables de raisonner logiquement pour accomplir leurs missions et cela l’Etat ne le permettra jamais.

Se convertir à une autre religion que l’Islam sans avoir recours à des moyens matériels pour séduire les citoyens est permis.

Ramid cite le cas d’une jeune fille arrêtée pour s’être convertie au christianisme, avant qu’il n’ordonne au parquet général de la relâcher après s’être assuré qu’elle avait choisi de quitter l’Islam sans moyens de séductions extérieurs.

L’article 220 du code pénal marocain condamne de 6 mois à trois ans de prison et d’une amende de 100 à 500 dirhams, "quiconque emploie des moyens de séduction dans le but d’ébranler la foi d’un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Mustapha Ramid - Prosélytisme - Code pénal marocain

Aller plus loin

Le Maroc, 31ème pays persécutant le plus les Chrétiens

Le Maroc détiendrait la 31ème position des pays qui persécuteraient le plus les Chrétiens dans le monde, selon un rapport de l’organisation américaine "Open Doors" pour la...

Les évangélistes américains veulent retourner au Maroc

Les missionnaires dans 7 églises américaines ont décidé de retourner au Maroc, 10 ans après en avoir été expulsés pour prosélytisme évangélique. Le Maroc les avait accusés...

Facebook : les missionnaires chrétiens "draguent" les Marocains

N’ayant pas la possibilité de prêcher la "bonne parole" au Maroc, car interdit par la loi, les évangélistes chrétiens s’attaquent maintenant au réseau social Facebook, où ils...

Plus de 8000 Chrétiens au Maroc, en majorité des Amazighs

Les musulmans sunnites forment la communauté religieuse la plus importante au Maroc, avec plus de 99% de la population. A Cela, il ne faut pas oublier d’ajouter une minorité de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Le ramadan commence le lundi 11 mars 2024 en France

C’est officiel : le mois de Ramadan débutera lundi 11 mars 2024 en France, a annoncé le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Cette date a été déterminée après observation scientifique et calcul astronomique.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Voici la date de l’Aïd El Fitr au Maroc

Débuté le 12 mars au Maroc, le ramadan, l’un des cinq piliers de l’islam, se profile pour de millions de Marocains. Quand aura lieu l’Aïd El Fitr cette année ?

Ramadan et grossesse : jeûner ou pas, la question se pose

Faut-il jeûner pendant le Ramadan quand on est enceinte ? Cette question taraude l’esprit de nombreuses femmes enceintes à l’approche du mois sacré. Témoignages et éclairages pour mieux appréhender cette question à la fois religieuse et médicale.