Les chrétiens marocains obligés de vivre leur foi en cachette

26 mars 2015 - 17h52 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Contrairement aux statistiques officielles, les convertis marocains au christianisme seraient plusieurs dizaines de milliers dans le pays et pratiqueraient leur foi en cachette.

C’est ce qu’affirme le site « Vice » dans un long article consacré à ces nouveaux chrétiens qui seraient aujourd’hui entre 5.000 et 40.000. Ces derniers, par peur ou juste par honte vivent leur nouvelle foi en cachette et en secret dans des églises aménagées dans des maisons, dans lesquelles ils se réunissent clandestinement. Ces prières, explique le site, sont pratiquées de manière silencieuse pour ne pas éveiller les soupçons des voisins.

L’auteur s’est rendu par exemple dans une maison en plein cœur de la ville de Casablanca, où il a rencontré ces Marocains qui ont abandonné l’islam pour embrasser la religion chrétienne. Chez l’un des convertis rencontrés par le journaliste, ils se retrouvent ainsi chaque dimanche pour vivre leur foi et leur nouvelle religion.

Réputé être un pays tolérant envers les autres religions, le Maroc est pourtant décrit par l’auteur comme ayant une tolérance sélective, prenant l’exemple de la communauté juive au Maroc qui est très respectée dans le Royaume et où elle peut vivre sa foi en toute liberté. Cette liberté de culte est également accordée aux étrangers, Européens et subsahariens par exemple, mais quand il s’agit de Marocains nouvellement convertis, le Maroc serait beaucoup moins tolérant à l’exemple de l’article 220 du code pénal marocain :

Quiconque, par des violences ou des menaces, a contraint ou empêché une ou
plusieurs personnes d’exercer un culte, ou d’assister à l’exercice de ce culte, est puni d’un emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 200 à 500 dirhams.

Est puni de la même peine, quiconque emploie des moyens de séduction dans le but
d’ébranler la foi d’un musulman ou de le convertir à une autre religion, soit en exploitant sa faiblesse ou ses besoins, soit en utilisant à ces fins des établissements d’enseignement,de santé, des asiles ou des orphelinats. En cas de condamnation, la fermeture de l’établissement qui a servi à commettre le délit peut être ordonnée, soit définitivement, soit pour une durée qui ne peut excéder trois années.

Cette intolérance des autorités et de la société en général est justement pointée du doigt par Khadija Ryadi, ancienne présidente de l’Association Marocaine des droits de l’homme, organisation qui a défendu à de nombreuses reprises des citoyens accusés d’apostasie. Pour la militante des droits humains, même si dans la nouvelle constitution votée en 2011, la liberté de conscience y est écrite noir sur blanc dans le préambule, le code pénal marocain n’a pas encore évolué. « La liberté de conscience est dans la constitution, mais le code pénal n’a pas encore été adapté à cela », déplore-t-elle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Khadija Ryadi - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Prosélytisme

Aller plus loin

Les écoles américaines interdites de prosélytisme au Maroc

Un projet d’accord conclu entre le Maroc et les Etats-Unis interdisant aux écoles ou universités américaines de mener des opérations de prosélytisme au Royaume, a été approuvé...

Moi, Imane "je suis chrétienne et Marocaine jusqu’à la mort" (vidéo)

Une première au Maroc. Dans une vidéo publiée ce weekend sur YouTube, une Marocaine parle ouvertement de sa conversion au christianisme.

Prosélytisme évangélique : les missionnaires veulent revenir au Maroc

Les missionnaires expulsés du Maroc en mars 2010 pour prosélytisme évangélique dans l’orphelinat "Village of Hope", ont déclaré vouloir se battre pour revenir auprès des 33...

Un Marocain arrêté pour prosélytisme à Taounate

Un jeune marocain accusé de prosélytisme, a été arrêté vendredi dans la ville de Taounate, 80 km au sud de Fès. L’homme poursuivi pour avoir tenté d’évangéliser plusieurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : l’Aid al fitr en France, mercredi 10 avril

La commission religieuse de la Grande Mosquée de Paris, avec plusieurs fédérations musulmanes nationales, s’est réunie pour la Nuit du Doute, ce lundi 8 avril 2024, 29ᵉ jour du mois béni de Ramadan 2024-1445/H, indique la Grande Mosquée de Paris dans...

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Le ramadan est « clairement un sujet sensible dans les clubs » de football

Alors que les joueurs musulmans tiennent à leur foi et préfèrent jeûner, les clubs se soucient bien souvent de leurs performances pendant le ramadan. Un ancien préparateur physique assure que cette période est « clairement un sujet sensible dans les...