Les Marocains désertent WhatsApp pour Signal

11 janvier 2021 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Ils sont nombreux ces internautes marocains qui ont quitté WhatsApp pour l’application Signal. Et pour cause.

À l’origine de cette fuite des utilisateurs et utilisatrices de WhatsApp, un changement des conditions d’utilisation de la plateforme qui prendra corps à partir du 8 février 2021. Ce changement implique qu’il ne sera plus possible d’utiliser WhatsApp si l’on refuse le partage de données personnelles avec Facebook. Ces données seront utilisées pour proposer des services aux entreprises, notamment dans le domaine de la relation client.

Face à cette nouvelle réglementation, de nombreux utilisateurs se sont rués vers l’application de messagerie Signal qui est désormais en tête des téléchargements sur l’App Store d’iOS comme sur le Google Play Store d’Android. Il est dit de ce logiciel lancé en 2014 qu’il respecte la vie privée de ses utilisateurs. En 2020, la Mozilla Foundation qui développe Firefox l’a d’ailleurs désigné «  application de communication la plus sécurisée  ». En février dernier, la Commission européenne a recommandé Signal à tous ses salariés pour la communication avec les personnes extérieures.

Sur Twitter, le fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, nouvel homme le plus riche du monde et le lanceur d’alerte Edward Snowden ont appelé les internautes à l’utiliser. Les Marocains semblent donc avoir été sensibles à ces appels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Internet - WhatsApp

Aller plus loin

WhatsApp alerte ses utilisateurs

Le service de messagerie WhatsApp va cesser de fonctionner sur certains smartphones à partir de demain, lundi 1ᵉʳ novembre.

Une mauvaise blague pour les utilisateurs de WhatsApp

Contrairement à ce qu’elle fait croire sur sa plateforme, l’application WhatsApp n’est pas aussi fiable. Si pour l’inscription des données, elle rassure que les données ne...

Whatsapp piraté, les Marocains touchés

Un hackeur a mis en vente, le 16 novembre 2022, une base de données de 487 millions de numéros de téléphone appartenant à des utilisateurs marocains et d’autres nationalités de...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...

Maroc : La mort en spectacle sur TikTok

S’il y a une fâcheuse tendance qui se développe de plus en plus au Maroc, c’est bien la banalisation de la mort sur TikTok et d’autres réseaux sociaux par des influenceurs marocains.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Le Maroc accélère son déploiement de la 5G

Le Maroc s’active pour disposer d’une connexion internet 5G avant 2030, année où il co-organisera la Coupe du monde 2030 avec l’Espagne et le Portugal.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).

Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette...

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...