Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

14 avril 2023 - 08h50 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Dans une circulaire adressée aux membres du parquet, le procureur général a mis en garde contre le manque de fiabilité de ces applications et notamment de WhatsApp qui ne dispose pas de niveaux de sécurité et de protection des données suffisants, rapporte Al-Sabah. Cette mesure vise à empêcher la divulgation de secrets professionnels lors de l’échange d’informations via WhatsApp entre les enquêteurs de la Brigade nationale de police judiciaire (BNPJ) et les représentants du ministère public.

À lire : Whatsapp piraté, les Marocains touchés

La note appelle les personnes concernées à la vigilance, surtout en ce qui concerne la protection des données liées aux enquêtes. La décision a été prise sur la base des résultats d’études techniques qui ont montré les failles de sécurité des applications de messagerie instantanée, explique Al-Hassan Al-Daki. L’application WhatsApp est très utilisée dans le secteur de la justice parce qu’elle facilite la communication lors des enquêtes. La décision est donc très mal accueillie par plusieurs responsables du secteur.

Sujets associés : Droits et Justice - WhatsApp

Aller plus loin

Un logiciel espion israélien dans l’application WhatsApp

WhatsApp a dévoilé publiquement que sa sécurité n’est plus garantie. En effet, les israéliens ont profité d’une faille de sécurité de la plateforme de messagerie pour installer...

Le Maroc, client du groupe israélien NSO, accusé d’avoir piraté WhatsApp

Le Maroc et 44 autres pays sont les clients de NSO qui a créé Pegasus, un logiciel utilisé pour pirater des comptes WhatsApp. Une enquête interne du réseau social, révèle que...

Les Marocains désertent WhatsApp pour Signal

Ils sont nombreux ces internautes marocains qui ont quitté WhatsApp pour l’application Signal. Et pour cause.

Whatsapp piraté, les Marocains touchés

Un hackeur a mis en vente, le 16 novembre 2022, une base de données de 487 millions de numéros de téléphone appartenant à des utilisateurs marocains et d’autres nationalités de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.