Recherche

Une mauvaise blague pour les utilisateurs de WhatsApp

© Copyright : DR

25 février 2020 - 09h00 - Monde

Contrairement à ce qu’elle fait croire sur sa plateforme, l’application WhatsApp n’est pas aussi fiable. Si pour l’inscription des données, elle rassure que les données ne peuvent être accessibles au public, une enquête de Numerama prouve le contraire.

Selon les résultats de cette enquête, des milliers de conversations WhatsApp sont disponibles en quelques clics sur des moteurs de recherche. D’après le site, il s’agit de conversations privées, mais aussi des numéros portables de diverses personnalités politiques qui sont en libre accès sur internet.

À en croire les journalistes de ce site, les moteurs de recherche indexent, depuis au moins plusieurs mois, des conversations WhatsApp publiques, sans que les utilisateurs de la messagerie chiffrée n’en aient forcément conscience.

L’enquête est allée plus loin en mettant à la disposition des usagers de cette application célèbre pour ses conversations chiffrées, l’adresse qui permet de découvrir ces données privées. Selon les journalistes de ce site, il suffit de taper dans la barre de recherche, l’adresse "chat.whatsapp.com". pour découvrir près d’un demi-million de résultats, soit autant de conversations privées indexées par Google.

La même source lave de tout soupçon Google qui ne serait pas en cause dans cette situation, mais plutôt WhatsApp. "Le service de messagerie aurait effectivement dû notifier aux moteurs de recherche de ne pas indexer certaines URL", précise-t-on. Par ailleurs, Vijju, un chercheur indien en cybersécurité , avec qui Numerama a pu échanger, assure qu’il ne s’agit pas d’une "faille", mais plutôt d’une "décision intentionnelle" de WhatsApp. Il s’agit de liens publics, "accessibles de tous", assure-t-il.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact