Recherche

Reprise des massacres des chiens et chiots errants au Maroc

© Copyright : DR

24 avril 2020 - 11h00 - Société

L’abattage des chiens et chiots errant dans les villes du Maroc, une pratique que l’on croyait révolue, a encore repris de plus belle dans la province de Tinghir, et particulièrement à Boumalne Dadès.

Sans aucun état d’âme, des agents de la commune ont procédé cette semaine à l’abattage de chiens errants à l’arme à feu. Si certains de ces animaux domestiques ont été sauvagement mutilés, d’autres ont été enterrés vivants, au mépris des règles en vigueur.

Sur l’une des vidéos largement relayées, on aperçoit deux hommes en gilets orange, en train de décharger d’un véhicule les corps de chiens tachés de sang ainsi que des chiots vivants pour les jeter dans une fosse et les y enterrer. Ces images choquantes ont provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux de la part de nombreux habitants de la région. Tous à l’unanimité, ont exigé que les auteurs de ce carnage répondent de leurs actes devant la justice.

Le président de la commune, Mohamed Qacha, a imputé la responsabilité aux agents qui ont tué les chiens, niant leur avoir ordonné d’enterrer les chiots. Il a par ailleurs soutenu que les agents en question ont fait l’objet d’une "mesure disciplinaire", assurant que les chiots enterrés ont été "déterrés et placés dans un endroit sûr". À l’en croire, la décision de tuer les chiens errants a été prise en coordination avec les autorités locales à la suite des nombreuses réclamations des habitants.

Mots clés: Tinghir , Nature

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact