Mauvaise surprise pour les habitants de Marrakech

6 mars 2022 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Plusieurs centres commerciaux de la ville de Marrakech ont décidé de faire payer leur parking aux clients. Cette mesure dénoncée par un collectif de citoyens, qui réclament l’intervention des autorités.

Ces centres commerciaux de la cité ocre sont dans le viseur de l’association marocaine de protection du consommateur. Elle dénonce la mise en place de «  cette taxe  » au cas où le stationnement de leurs clients dépasse les 90 minutes.

A lire : Marrakech : colère des gardiens de parkings après l’harmonisation des prix (vidéo)

Dans un communiqué, l’Association a accusé ces centres de ne pas respecter le cahier des charges concernant leur création et leur gestion et d’occulter les droits du consommateur stipulés par la loi organique n°31.08 fixant les mesures de la protection de ses droits économiques.

Conséquence, le collectif a invité les responsables de ces centres à mettre fin à cette mesure et en cas de refus aux autorités de les y contraindre. En attendant, les membres de l’association ont appelé au boycott de ces centres, insistant sur la gratuité du stationnement des voitures et des deux roues, conformément à la loi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Alimentation

Aller plus loin

Marrakech : colère des gardiens de parkings après l’harmonisation des prix (vidéo)

La récente décision du conseil municipal de Marrakech ne fait pas l’unanimité dans le rang des gardiens de parkings. Non contents de cette décision, ils estiment que la...

Marrakech se dote de parkings à étages

La ville de Marrakech va se doter de son premier parking multi-étages. La décision vient d’être prise par le conseil municipal de la ville qui vient d’approuver sa construction...

Parkings à Marrakech : de nouvelles mesures pour éviter l’arnaque

Les nombreuses plaintes d’automobilistes et de motards au sujet des prix fixés par des gardiens de parkings sont à l’origine des nouvelles mesures prises par les autorités de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Maroc : pas de substances toxiques dans la viande rouge

Les informations faisant état de la présence de substances toxiques dans les viandes rouges proposées sur les marchés dans plusieurs villes marocaines sont fausses.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.