Près de 6 150 médecins marocains travaillent en France

1er janvier 2021 - 11h40 - France - Ecrit par : I.L

Près de 6150 médecins interviennent dans les centres hospitaliers français alors que le Maroc souffre d’un manque criant de personnel de santé.

Lors d’une séance consacrée à l’interpellation des membres du gouvernement sur divers sujets, le parlementaire islamiste a indiqué que 20% des 8 000 diplômés des écoles supérieures marocaines, spécialisés dans les domaines des technologies de l’information et de la communication, quittent le pays. Selon Abdelali Hamieddine, l’équivalent du nombre d’ingénieurs formés chaque année (600) dans le royaume voyage vers d’autres pays à la recherche du mieux-être.

Les statistiques sont alarmantes dans le secteur sanitaire. Près de 6 150 médecins marocains travaillent dans les hôpitaux français, précise la même source. Pour le parlementaire, on compte 14 000 médecins marocains installés dans différents pays et ayant contribué à la lutte contre le Covid-19, alors que le Maroc souffre d’un manque cruel de personnel médical.

Cette situation coûte plusieurs millions de DH. Le numéro 2 du Parti pour la justice et la démocratie (PJD) confie que la formation d’un médecin coûte aux contribuables près d’un million de DH contre quelque 800 000 dirhams pour un ingénieur. À en croire le parlementaire, le chômage des jeunes et les conventions signées par les universités nationales avec les établissements d’enseignement supérieurs étrangers contribuent à la fuite des cerveaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Fuite des cerveaux - Santé

Aller plus loin

Les jeunes médecins posent leurs conditions avant tout recrutement dans le secteur public

Les salaires et les conditions de travail dans le secteur médical public n’intéressent pas les nouveaux médecins marocains. Plusieurs d’entre eux ont boycotté les récents...

Le Maroc a besoin de 100 000 médecins et infirmiers

Les hôpitaux marocains fonctionnent avec un ratio de 7,1 médecins pour 10 000 habitants contre une vingtaine de médecins (pour 10 000 habitants), tels que recommandés par...

Le ministère de la Santé à nouveau confronté à plusieurs scandales

Après avoir licencié deux de ses cadres le mois dernier pour fautes graves, le ministère de la Santé est encore confronté à des dysfonctionnements notamment à la direction du...

Le Maroc augmente les indemnités des étudiants en médecine

Plusieurs décrets ont été adoptés jeudi, par le conseil du gouvernement dans le secteur de la santé publique. Ces textes renforcent notamment les règles déontologiques mais...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Ramadan : conseils pour un jeûne en période de chaleur

Le jeûne du ramadan est encore dur cette année, surtout dans certaines régions où les températures dépassent parfois les 40 degrés. Pour que la journée se passe au mieux, il est essentiel de bien s’hydrater et de manger équilibré le soir. Pour rompre...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.