Prison ferme pour des médecins trafiquants de tests PCR du Covid-19

8 janvier 2021 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

Deux médecins de Fès, accusés de trafic de tests PCR du Coronavirus, ont écopé chacun d’une peine de 6 mois de prison ferme assortie d’une amende de 5 000 dirhams. Le verdict a été rendu mercredi, par la Chambre criminelle près le tribunal de première instance.

Le juge a également déclaré la requête des victimes recevable, en exhortant les prévenus à verser la somme de 60 000 dirhams à titre de dommages et intérêts. Par ailleurs, les mis en examen qui avaient été poursuivis en état de liberté, ne peuvent plus récupérer la caution pénale de 30 000 dirhams.

Au mois de novembre, un médecin exerçant au Centre hospitalier universitaire de Fès avait été interpellé en flagrant délit de réception d’une somme de 500 dirhams de la part d’une femme. Le mis en cause avait effectué un test de dépistage PCR de coronavirus à l’un de ses proches.

L’enquête préliminaire a permis aux enquêteurs de remonter jusqu’à son complice, un confrère qui exerçait dans le même établissement. Au total, les deux mis en examen avaient effectué plus de 50 tests de dépistage du Covid-19 au domicile des patients, dont les noms étaient enregistrés dans la base de données de l’hôpital. Un service qu’ils monnayaient à 500 dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Trafic - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Des médecins impliqués dans un réseau de trafic de tests PCR

Trois médecins du Centre hospitalier Hassan II de Fès ont été interpellés, la semaine dernière, pour leur implication présumée dans un réseau de trafic de tests PCR du Coronavirus.

Tests PCR : les laboratoires privés dans le viseur des Marocains

Le ministère de la Santé fait des tests de dépistage l’un des facteurs clés dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais les prix que proposent les laboratoires...

Maroc : de plus en plus difficile de faire des tests PCR

Les laboratoires d’analyses médicales manquent de kits d’extraction et de réactifs d’amplification, matériels nécessaires pour les tests PCR. Une situation très délicate...

Pas de test PCR obligatoire pour les Marocains arrivant en Espagne

Une fois de plus, l’Espagne n’exige pas aux Marocains qui veulent entrer sur son territoire la présentation d’un test PCR négatif.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.