Ménara holding et Microsoft meilleurs employeurs au Maroc

20 janvier 2014 - 17h34 - Maroc - Ecrit par : J.L

Ménara holding, conglomérat marocain regroupant 14 entreprises opérant principalement dans les domaines du bâtiment, matériaux de construction et transport, a décroché la première place de l’édition 2013 du programme "Meilleurs employeurs du Maroc", dans la catégorie "grandes entreprises".

Le groupe basé à Marrakech emploie 1200 salariés. Ménara Préfa, filiale de Ménara holding, propriété de la famille Zahid, spécialisée dans la production de produits préfabriqués en béton, a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 560 millions de dh 2012.

La filiale marocaine de l’éditeur de logiciels Microsoft (40 salariés) s’est vu décerner le trophée de "Meilleur employeur du Maroc" dans la catégorie des PME.

Les initiateurs de ce programme se basent sur les témoignages d’employés quant à leur environnement de travail, leurs rémunérations, mais aussi les relations sociales et la gestion des ressources humaines pour élaborer leur classement.

Les huit entreprises marocaines sélectionnées :

Catégorie "grandes entreprises"

• Menara Holding
• Ciments du Maroc
• HP CDG

Catégorie "PME"

• Microsoft Maroc
• Coca-Cola Export Corporation
• Ericsson Maroc
• Jacobs Engineering SA
• IBM Maroc

Sujets associés : Marrakech - Informatique - Emploi - BTP

Aller plus loin

Voici les meilleurs employeurs de l’année au Maroc

Le programme international « Best Places To Work in Morocco 2022 » qui distingue les meilleurs employeurs de l’année au Maroc vient de dévoiler ses lauréats.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’École 1337 élue 3ᵉ meilleure au monde

L’école « 1337 » de l’Université Mohammed VI Polytechnique, spécialisée dans la formation gratuite en programmation, fait partie des trois meilleures au monde.

L’aéroport d’Al Hoceima va s’agrandir

Les travaux d’extension de l’aéroport d’Al Hoceima, prévus par l’office national des aéroports (ONDA) vont bientôt démarrer. Ils seront exécutés par l’entreprise marocaine VIAS, spécialisée dans les travaux routiers, autoroutiers, et aéroportuaires.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

L’architecture traditionnelle face au béton : Quel avenir pour le Maroc post-séisme ?

Le tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc a fait environ 3 000 morts et 5 600 blessés et endommagé quelque 60 000 habitations dans près de 3 000 villages dans le Haut-Atlas et ses environs. Un mois après, comment reconstruire les...

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.