Meknès : arrestation d’un médecin,cerveau d’un réseau d’avortement clandestin

18 avril 2022 - 15h00 - Ecrit par : A.S

Les services de la police de Meknès ont démantelé un réseau actif dans le trafic de médicaments de contrebande et d’avortement clandestin. À la tête de cette bande criminelle, un médecin.

Selon le quotidien Assabah, c’est un grand coup de filet que vient de réussir la brigade de la police judiciaire de Meknès, en procédant au démantèlement de ce vaste réseau spécialisé dans l’avortement clandestin. En plus des membres de ce réseau parmi lesquels figure un médecin, la police a également arrêté deux Subsahariens, ainsi qu’une femme qui a eu recours à l’avortement clandestin via ce réseau. Le médecin chef est celui qui se chargeait des avortements au mépris de tout cadre réglementaire et légal.

À lire : Maroc : elle frôle la mort, après un avortement clandestin chez un ami

Le quotidien souligne que le mode opératoire de ce réseau consiste à identifier des femmes enceintes qui souhaitent se faire avorter. Ils les placent dans une clinique privée de la ville de Meknès où des médicaments de contrebande ainsi que des injections leur sont administrées afin de déclencher l’avortement. C’est ainsi que jeudi dernier, juste après avoir fait avorter une jeune femme, le médecin, ainsi que ses complices, ont été arrêtés avec plus de 1000 comprimés de médicaments de contrebande utilisés dans les avortements.

À lire : Marrakech : un étudiant en médecine derrière un réseau d’avortement clandestin

Au total, huit personnes ont été interpellées et sept ont été placées en détention provisoire en attendant la fin de l’enquête ouverte pour déterminer toutes les ramifications de ce réseau. La huitième personne est une femme qui venait de se faire avorter. Elle est suivie dans un centre de santé. Les accusés risquent des peines de prison allant de 1 à 5 ans, et plus si la justice décide de les poursuivre pour avortement multiple.

Tags : Arrestation - Avortement - Meknès

Aller plus loin

Fès : 7 individus, dont un gynécologue risquent la prison pour pratique d’avortement

Sept personnes font l’objet d’une enquête ouverte mardi, par la brigade régionale de la police judiciaire de Fès. Elles seraient impliquées dan une affaire de pratique d’avortement,...

Salé : un avortement tourne au drame dans une clinique privée

Deux personnes ont été présentées devant le parquet général près de la cour d’appel de Rabat pour répondre du décès d’une jeune femme ayant succombé à un avortement. Il s’agit de la...

Maroc : elle frôle la mort, après un avortement clandestin chez un ami

Faute de pouvoir avorter, une jeune femme, victime d’une grossesse non désirée, a accepté de subir une césarienne au domicile d’une de ses connaissances, à Biougra. Une imprudence...

Le débat sur l’avortement relancé au Maroc

Une nouvelle proposition de loi sur l’avortement a été soumise il y a quelques jours au Parlement par le groupe du PPS. Elle entend non seulement réformer la loi sur l’avortement,...

Nous vous recommandons

Le Maroc se dirige-t-il vers un nouveau confinement ?

La saison estivale ainsi que l’allègement des mesures de restriction exposent le Maroc à une recrudescence des cas de contamination au Covid-19, particulièrement par ces temps de propagation du variant Delta, très contagieux. C’est ce que déclare Dr...

Quelle est l’évolution des prix à Tanger ?

À fin octobre dernier, l’indice des prix à la consommation (IPC) a connu à Tanger, une hausse de 0,4 % par rapport au mois précédent.

TUI annule ses vols vers le Maroc

TUI UK, la branche britannique du voyagiste allemand, a décidé d’annuler les vols vers le Maroc et d’autres destinations jusqu’au mois d’août. En cause, la crise due au Coronavirus.

Les camping-caristes boudent le Maroc

Les camping-caristes ont des avis partagés au sujet de la reprise du trafic maritime entre le Maroc et l’Espagne actée après la réconciliation entre les deux pays.

MRE : les plaintes pour arnaque immobilière ont grimpé de 45 % en 2021

En 2021, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont déposé 290 plaintes liées à des spoliations de biens immobiliers au Maroc, contre 200 plaintes recensées l’année dernière par le ministère de l’Intérieur.

Voici le programme de vols de Transavia vers le Maroc

Suite à l’annonce par les autorités marocaines de la réouverture de l’espace aérien du royaume, la compagnie Transavia reprogramme des vols au départ de Paris-Orly, Nantes, Lyon et Montpellier vers le Maroc à partir du 7 février...

Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et député de la circonscription de Benslimane arrêté le 5 octobre...

Une nouvelle distinction pour Royal Air Maroc

Lors de la cérémonie annuelle « Brussels Airport Aviation Awards » organisée mercredi dernier, l’aéroport international de Bruxelles a gratifié la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) d’une belle...

Le consulat du Maroc mobilisé au port de Sète

Dans le cadre de l’opération Marhaba 2022, le consulat général du Maroc à Montpellier a instauré un dispositif spécial au port de Sète et l’aéroport de Montpellier, afin de garantir de bonnes conditions de voyage aux MRE, désireux de passer les vacances au...

Espace aérien algérien : RAM va changer l’itinéraire de 15 vols par semaine

Suite à la fermeture de l’espace aérien algérien aux avions civils et militaires, Royal Air Maroc annonce qu’environ 15 vols par semaine en direction de la Tunisie, la Turquie et l’Égypte seront réaménagés.