Melilla : la police met la main sur un gros trafiquant marocain

26 septembre 2020 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

Traqué depuis longtemps, un ressortissant marocain qui a fait sien le commerce à grande échelle de vêtements usagers, a été arrêté par les autorités espagnoles à Melilla. Le mis en cause est proche des milieux extrémistes.

Il aura fallu toute une mobilisation générale de ressources humaines et matérielles pour poursuivre et arrêter ce ressortissant marocain à Melilla. Il a été pisté tout au long de ses nombreux déplacements, et les technologies les plus avancées ont été mises à contribution, révèle Assabah, ajoutant que ce dernier faisait le commerce de vêtements usagers. Il était même surnommé "l’empereur de la friperie".

Le suspect faisait l’objet d’attention du côté des forces de l’ordre espagnoles au regard notamment des sociétés dont il était propriétaire ou associé à Melilla et dans la ville d’Alicante et de sa proximité avec des milieux islamistes, fichés comme potentiellement dangereux, en Espagne, mais aussi au Moyen-Orient.

Il blanchissait la fortune amassée du commerce de la friperie à travers des projets immobiliers. Il serait également lié à d’autres réseaux de la contrebande, du trafic de drogues et d’armes.

De nombreuses personnes s’activant dans le même circuit, font également l’objet d’enquêtes approfondies actuellement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Drogues - Fraude - Blanchiment d’argent - Amendes

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Blanchiment des capitaux : le Maroc prêt à recevoir les évaluateurs du GAFI

Les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le blanchiment de capitaux seront passés au peigne fin à partir du 16 janvier, par les examinateurs et évaluateurs du Groupe d’action financière (GAFI). La sortie du royaume de la liste grise du...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...