Recherche

Quand un membre du PJD (islamiste) appelle à assassiner un chef de parti

7 novembre 2016 - 13h00 - Maroc

© Copyright : DR

Les appels au meurtre de la part de sympathisants ou d’élus du Parti de la justice et du développement (PJD) continuent. La dernière en date cible Driss Lachgar.

La menace est on ne peut plus claire, comme le rapporte le journal Al Akhbar. Mohamed Khalili, un membre du Conseil national du PJD mais aussi élu à la mairie de Mohammedia, a appelé à tuer le patron des socialistes marocains. « Tuez Driss pour prendre possession de votre parti et vous ferez partie des élus », a-t-il écrit sur son compte Facebook.

Si l’élu du PJD s’est emporté de la sorte c’est qu’il reproche à Lachgar de faire trainer les négociations en vue de former le futur gouvernement. L’USFP ne serait pas opposé à l’entrée dans le prochain exécutif mené par Abdelilah Benkirane mais sa participation dépendra des postes ministériels qui lui seront octroyés.

Comme le rappelle le journal, ces menaces sont punies très sévèrement par le code pénal marocain. Jusqu’à six de prison ainsi qu’une amende pouvant aller jusqu’à 200.000 dirhams peuvent être prononcés à l’encontre du fautif.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact