Les mendiants envahissent Tanger

24 mars 2024 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

En cette période de ramadan, nombreux sont les mendiants qui prennent d’assaut les rues et places publiques de la ville de Tanger en quête du gain journalier.

Tanger, lieu de pèlerinage pour des milliers de mendiants ? De nombreux mendiants envahissent les rues, effrayant quelques passants ou clients des cafés situés au centre-ville, indique le site local Tanja24. Ils occupent également les trottoirs de la ville, surtout dans ses quartiers chics. Leur cible ? Ce sont des femmes, qui se voient contraintes de leur donner quelques dirhams pour éviter d’être suivies et harcelées, surtout le soir ou la nuit. Les personnes âgées et les mineurs qui sont loués par des femmes s’adonnent à cette pratique tant décriée. Une autre catégorie verra le jour. Il s’agit de jeunes, qui demandent à leur tour « l’aumône », pour survivre à la pauvreté et à la faim, provoquées par le chômage qui « ronge » la société.

À lire :Maroc : Les gardiens de voitures, une mendicité déguisée ?

D’après l’étude sur la thématique : « Pour une société cohésive, exempte de mendicité » présentée mercredi par Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le Maroc compte 200 000 mendiants. En 2003, 42,9 % des enfants mendiants interrogés dans le cadre d’une étude sur « les enfants et la mendicité » ont déclaré chercher à soutenir matériellement leurs familles démunies. 27,3 % de ces enfants ont affirmé avoir recours à la mendicité pour subvenir à leur nourriture, tandis que 11,3 % disent s’investir dans la mendicité à cause de problèmes familiaux.

À lire :Maroc : vers une criminalisation de la mendicité ?

La mendicité rapporterait gros. De nombreuses sources confirment que les revenus financiers que ces “mendiants” génèrent sont estimés à des millions de dirhams par mois. Certains mendiants gagneraient entre 1000 et 3000 dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Ramadan 2024 - Mendicité - Islam

Aller plus loin

Maroc : Les gardiens de voitures, une mendicité déguisée ?

Les Marocains ont du mal à faire la différence « entre les personnes réellement dans le besoin et celles qui font de la mendicité un métier, voire une activité criminelle »....

Marrakech fait la chasse aux faux guides et mendiants

Une campagne sécuritaire menée par la police de Marrakech a permis l’arrestation de 14 individus sur la place Jemaa El-Fna et ses environs.

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée...

Maroc : vers une criminalisation de la mendicité ?

Alors que la mendicité prend de l’ampleur dans les rues et les espaces publics au Maroc, surtout pendant le mois de ramadan, le Conseil Économique, Social et Environnemental...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Appel à lutter contre la mendicité au Maroc

Le niveau de pauvreté et de vulnérabilité n’a pas baissé au Maroc. En 2022, il est revenu à celui enregistré en 2014, selon une note du Haut-Commissariat au Plan (HCP) publiée en octobre dernier. Une situation qui contribue à la hausse de la mendicité...

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Ramadan et sport : oui, mais sous conditions

Le sport et le jeûne du Ramadan ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, une activité physique modérée durant cette période peut s’avérer bénéfique pour la santé. Mais pour profiter pleinement de ses bienfaits et éviter les risques, il est...

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.