Mesures disciplinaires contre trois magistrats

21 janvier 2003 - 10h29 - Maroc - Ecrit par :

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Deux magistrats marocains ont été démis de leurs fonctions et un troisième suspendu provisoirement, dans le cadre de la moralisation de l’appareil judiciaire, a indiqué lundi à Rabat le ministre marocain de la Justice Mohamed Bouzoubaâ.

Ces mesures disciplinaires, proposées par le Conseil supérieur de la magistrature, ont été approuvées par le roi Mohammed VI, a précisé M. Bouzoubaâ dans une déclaration à la télévision marocaine.

Les trois personnes concernées "ont commis des actes qui portent préjudice au métier de magistrat", a-t-il affirmé sans préciser la nature des faits qui leur sont reprochés.

"Ces mesures, a ajouté le ministre, s’inscrivent dans le cadre de la moralisation de l’appareil judiciaire et du programme de réforme de la justice".

M. Bouzoubaâ, ministre socialiste, a réitéré à plusieurs reprises son engagement pour "une justice forte, crédible et indépendante".

AFP

Sujets associés : Droits et Justice - Mohamed Bouzoubaa - Corruption - Procès - Transparency Maroc

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Droits et Justice

Belgique : un Marocain septuagénaire écope de 40 mois de prison avec sursis pour agression

Un septuagénaire marocain, qui a agressé au couteau un de ses compatriotes à Wavre en 2016, a été condamné jeudi à 40 mois de prison avec sursis.

Séville : un Marocain risque 12 ans de prison pour viol de sa femme

Douze ans de prison. C’est la peine demandée par le parquet de Séville contre un Marocain accusé de viol sur sa femme qui a l’habitude de subir ses «  attaques physiques et verbales continues  ».

Le Maroc modernise son état civil

Le ministère de l’Intérieur se dote d’un centre de données pour la gestion des naissances et des décès des Marocains et étrangers résidant au Maroc. Ceci dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle loi sur l’état civil adoptée par le parlement il y a...

Espagne : un « dangereux criminel marocain » activement recherché

Le Marocain Abdelillah Touzni, dit « Le Toui », est un « dangereux criminel » accusé de vols présumés sur six personnes qu’il a droguées avant de les déposséder de leurs biens dans des boîtes de nuit. Il risque plus de 25 ans de...

Espagne : un homme condamné pour une fausse info sur un mineur marocain

Le tribunal de Barcelone juge ce mardi un utilisateur de Twitter accusé d’avoir publié une fausse vidéo attribuant la paternité d’une agression qui s’était réellement produite en Chine à un mineur marocain. Le parquet requiert contre lui une peine de deux ans...

Mohamed Bouzoubaa

Corruption

Maroc : une infirmière condamnée pour corruption

Le verdict du médecin et de l’infirmière, poursuivis en détention provisoire pour une affaire de corruption, est tombé. Le tribunal de première instance de Kelaa des Sraghna a acquitté le premier et condamné l’infirmière à 2 mois de prison ferme assortie...

Suspecté de corruption passive, le Belgo-marocain Hicham Chakir est toujours en prison

Hicham Chakir, conseiller communal de Molenbeek d’origine marocaine poursuivui dans une affaire de corruption, est maintenu en détention. La justice se prononcera sur sa remise en liberté provisoire dans 15 ...

Corruption : ce que propose Transparency Maroc

Lors d’une conférence de presse tenue cette semaine, Transparency Maroc a présenté un mémorandum sur les priorités de la lutte qu’elle mène contrela corruption, dont une copie a été adressée à Aziz Akhannouch.

Report du procès du maire de Marrakech, poursuivi pour dilapidation de deniers publics

Le procès du maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane a été reporté une nouvelle fois ce vendredi par la Chambre criminelle près la cour d’appel de la ville ocre

Casablanca : un juge corrompu devant la justice

À Casablanca, l’affaire des juges épinglés dans le cadre d’une enquête menée sur l’implication prétendue de magistrats dans une tentative d’ingérence dans un dossier judiciaire en cours, n’a pas fini de livrer ses secrets. Un juge qui occupait le poste de...

Procès

Procès des attentats de 2017 en Catalogne : trois djihadistes marocains au banc des accusés

Le procès des attentats de 2017 en Catalogne dans lesquels sont impliqués trois djihadistes marocains s’est ouvert, mardi, devant le tribunal de l’audience nationale à San Fernando de Henares, dans la banlieue Est de Madrid. Il va durer jusqu’au 16...

L’usine de la mort à Tanger : prison ferme pour le propriétaire

Le propriétaire d’un atelier de textile à Tanger, dont de nombreux employés, principalement des femmes, sont morts à la suite d’inondations, a été condamné à de la prison ferme par la justice.

Engrais : sale temps pour le géant marocain OCP aux États-Unis

Sale temps pour le patron du géant marocain des engrais phosphatés OCP. Il est interdit au groupe dirigé par Mostafa Terrab de continuer ses exportations à destination du marché nord-américain. C’est le début d’une bataille inédite pour le stratégique...

Détention prolongée pour la Youtubeuse Fatiha et son mari, leurs enfants placés

Le tribunal de première instance de Témara a décidé de reporter au 19 octobre prochain le procès de la youtubeuse Fatiha et son mari, poursuivis pour attentat à la pudeur. Il a par la même occasion, rejeté la demande de mise en liberté provisoire déposée par...

Un chef cuisinier marocain jugé pour viols et agressions sexuelles en France

Mohammed H., ancien chef cuisinier au restaurant La Boutarde, à Neuilly-sur-Seine, comparaît cette semaine devant la cour d’assises de Nanterre pour viols et agressions sexuelles sur trois employées entre 2014 et 2019. Les faits reprochés à l’accusé...

Transparency Maroc

Elections au Maroc : « l’argent a coulé à flot »

Transparency Maroc a dénoncé l’usage illégal d’argent durant tout le processus électoral ayant conduit au scrutin du 8 septembre dernier. L’organisation invite les autorités aux respects des textes pour ne pas ternir l’image de la démocratie au...

Corruption : ce que propose Transparency Maroc

Lors d’une conférence de presse tenue cette semaine, Transparency Maroc a présenté un mémorandum sur les priorités de la lutte qu’elle mène contrela corruption, dont une copie a été adressée à Aziz Akhannouch.

Corruption : l’appel de Transparency Maroc au gouvernement

Transparency Maroc fustige le retrait du projet d’amendement du Code pénal qui introduisait l’incrimination de l’enrichissement illicite. Elle appelle le gouvernement « à faire état de ses intentions et de ses plans d’action dans la lutte contre la...

Le Maroc, mauvais élève dans la lutte contre la corruption

Le Maroc n’a pas fait de progrès patent dans le domaine de la lutte contre la corruption. Avec un score de 40/100, il perd même un point comparé à l’année dernière, occupant la 86ᵉ place sur 180 pays classés, contre la 80ᵉ position un an auparavant. C’est ce...

Harcèlement et chantages sexuels : Transparency Maroc condamne

Après le CNDH, c’est au tour de Transparency Maroc de réagir face à la montée des dénonciations de harcèlement et chantage sexuels, venant de plusieurs étudiantes inscrites dans des écoles et universités marocaines. Dans un communiqué, l’institution a déclaré...