Tous les migrants mineurs quitteront Ceuta avant septembre

9 août 2021 - 22h10 - Espagne - Ecrit par : A.P

La déléguée du gouvernement à Ceuta, Salvadora Mateos, a assuré lundi que le gouvernement espagnol s’active pour que tous les mineurs marocains entrés en masse en mai dernier, retournent dans leurs familles.

Au moins 800 migrants mineurs dont environ 200 ayant moins de 16 ans, continuent de séjourner dans la ville de Ceuta depuis la fin de la crise migratoire de mai. Le ministère de l’Éducation étudie les mécanismes possibles pour assurer leur éducation dès la rentrée scolaire en septembre, a indiqué Mateos au cours d’une conférence de presse.

À lire : La situation des mineurs marocains est insoutenable pour Ceuta, selon le juge

Ces mineurs étrangers sont actuellement hébergés dans des camps de fortune et des centres sportifs à Ceuta, rappelle-t-elle, ajoutant que cette scolarisation des mineurs étrangers nécessite une immersion linguistique préalable, ces enfants marocains n’ayant pas une maitrise de la langue espagnole. Les mineurs marocains « doivent retourner chez leurs parents… Ils partiront tous et ceux dont les parents ne veulent pas, seront pris en charge par des entités marocaines », a-t-elle soutenu.

À lire : Plus d’une centaine de migrants de Ceuta retournent volontairement au Maroc

Mateos espère que ces retours seront effectifs avant la rentrée prochaine des classes, comptant sur les « très bonnes » relations avec le Maroc depuis l’arrivée du nouveau ministre des Affaires étrangères, Manuel Albares. Depuis la fin de la crise migratoire, 3 474 migrants sont retournés volontairement au Maroc et seulement 124 ont été rapatriés. 1 230 ont déposé une demande d’asile dont 260 ont été déjà acceptées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta) - Enfant - Rapatriement

Aller plus loin

Ceuta : des mineurs s’évadent pour éviter un retour au Maroc

Au moins 60 mineurs marocains se sont évadés ce samedi du centre de Piniers à Ceuta pour échapper à l’opération de rapatriement en cours. La police nationale est activement à...

Ceuta convoie des mineurs marocains vers Galice et Estrémadure

Un groupe de 31 mineurs marocains pris en charge par le gouvernement de Ceuta a embarqué mercredi pour la Galice (20) et l’Estrémadure (11) dans le cadre de l’opération de...

Ceuta : les familles marocaines déconseillent aux mineurs de rentrer au Maroc

Les regroupements familiaux de mineurs marocains avec leurs familles au Maroc sont rares après le déclenchement de la crise migratoire ouverte en mai avec l’arrivée massive de...

Ceuta : le Médiateur contre le rapatriement de mineurs marocains

Le Médiateur a demandé vendredi au ministère de l’Intérieur de suspendre l’opération de rapatriement au Maroc des mineurs non accompagnés de Ceuta. L’institution a été saisie de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...