Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

13 juillet 2021 - 08h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a officiellement pris fonction ce lundi. Dans son discours, le nouveau patron de la diplomatie espagnole a indiqué que l’une de ses priorités est de « renforcer les relations avec le Maroc, un grand ami et voisin du Sud ».

Au nombre de ses priorités, le nouveau ministre des Affaires étrangères a évoqué la nécessité de « renforcer les relations avec le Maroc, un grand ami et voisin du Sud », sans toutefois faire référence à la crise ouverte avec le royaume. Il entend aussi œuvrer pour « garantir plus de sécurité » et « lutter contre les flux migratoires ».

À lire : Gonzalez Laya « sacrifiée » pour calmer la colère du Maroc

« Je suis l’un des vôtres, un fonctionnaire des Affaires étrangères », a déclaré Albares au personnel du ministère, soulignant qu’« il n’y a pas plus d’honneur pour un Espagnol et un diplomate que de représenter l’Espagne à l’étranger ». Le nouveau ministre n’a pas manqué de remercier son prédécesseur, Arancha Gonzales Laya, pour le travail abattu « dans les circonstances très difficiles ». « Si vous me le permettez, je fais de vous mon conseiller », lui a-t-il lancé.

À lire : Arancha González Laya emportée par la crise avec le Maroc

De son côté, Laya, tout en souhaitant bonne chance à son successeur à qui elle a promis « fidélité et soutien », a félicité ses collaborateurs pour les « nombreuses réalisations ». Elle dit « assumer » la responsabilité de toutes les « erreurs » qu’elle a pu commettre. « Mon rôle était de défendre les intérêts du pays… Je quitte le poste, mais je reste ferme dans mon engagement de service public », a-t-elle ajouté.

Plusieurs personnalités dont entre autres Yolanda Díaz, la deuxième vice-présidente, Félix Bolaños, le nouveau chef de la présidence, Fernando Grande Marlaska, le ministre de l’Intérieur, José Luis Rodríguez Zapatero, l’ancien chef du gouvernement, étaient présentes à cette cérémonie de passation de charges qui s’est déroulée dans la cour du palais de Santa Cruz.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Diplomatie

Aller plus loin

Maroc-Espagne : la reprise des relations est imminente

L’Espagne et le Maroc s’activent pour la reprise de leurs relations diplomatiques, après quatre mois de crise provoquée par l’arrivée en Espagne du leader du Front Polisario,...

Dispute entre le Podemos et le chef de la diplomatie espagnole à propos du Maroc

Le parti Podemos et le nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, se sont disputés à propos du Maroc.

Le ministre Albares bientôt en visite au Maroc ?

Le tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, envisagerait de se rendre incessamment au Maroc pour engager de nouvelles négociations avec les...

Rencontre virtuelle entre Albares et Bourita ce mercredi

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, aura demain, mercredi, une rencontre par visioconférence avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.