Le ministre espagnol des Affaires étrangères bientôt en visite au Maroc

22 septembre 2021 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, et son homologue marocain, Nasser Bourita, ont convenu, au cours de l’échange téléphonique qu’ils ont eu mardi, de se rencontrer très prochainement. La visite d’Albares au Maroc est sans doute imminente.

L’échange téléphonique entre Albares et Bourita, initié par le chef de la diplomatie espagnole, vise à « consolider » les relations entre l’Espagne et le Maroc et à promouvoir le « respect mutuel », indiquent des sources diplomatiques à Europa Press.

Depuis son arrivée mi-juillet à la tête du ministère des Affaires étrangères, Albares s’emploie à détendre les relations avec le Maroc. L’entretien téléphonique qu’il a eu mardi avec Bourita s’inscrit sans doute dans une démarche de préparation de sa visite officielle au Maroc. Toutes les conditions semblent réunies pour effectuer ce premier voyage au Maroc. Le roi Mohammed VI, dans son discours du 20 août dernier, a clairement exprimé sa volonté d’ouvrir une « nouvelle ère dans les relations avec l’Espagne, basée sur « la confiance, la transparence, le respect mutuel et le respect des engagements ».

À lire : Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

Cette première visite du ministre Albares au Maroc sera aussi l’occasion de débattre de l’organisation de la réunion de haut niveau prévue pour décembre 2020 et reportée sine die par le Maroc en raison de la crise sanitaire, précisent les mêmes sources qui soulignent que l’objectif visé est « de construire une relation solide ». Dans ce sens, le retour à son poste de l’ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich, est vivement attendu par le gouvernement espagnol.

Par ailleurs, le ministre Albares, qui prend part à l’Assemblée générale des Nations Unies à New-York, rencontrera également son homologue algérien, Ramtane Lamamra ce mercredi, en vue d’œuvrer pour un « rapprochement » entre les « deux grands pays amis et voisins », faisant allusion à la rupture par l’Algérie de ses relations diplomatiques avec le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Nasser Bourita

Aller plus loin

Maroc-Espagne : la reprise des relations est imminente

L’Espagne et le Maroc s’activent pour la reprise de leurs relations diplomatiques, après quatre mois de crise provoquée par l’arrivée en Espagne du leader du Front Polisario,...

Rencontre virtuelle entre Albares et Bourita ce mercredi

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, aura demain, mercredi, une rencontre par visioconférence avec son homologue marocain, Nasser Bourita.

Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

Le tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a officiellement pris fonction ce lundi. Dans son discours, le nouveau patron de la diplomatie...

Le ministre Albares bientôt en visite au Maroc ?

Le tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, envisagerait de se rendre incessamment au Maroc pour engager de nouvelles négociations avec les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.