Des vacances au Maroc qui coûtent très cher à un ministre écossais

17 novembre 2023 - 20h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Il est reproché à un ministre écossais d’avoir passé des vacances au Maroc, au cours desquelles ses enfants avaient utilisé un iPad du Parlement ayant cumulé 11 000 livres sterling de frais d’itinérance payés par le contribuable. Il y a quelques jours, il faisait croire aux députés qu’il s’agissait d’une dépense parlementaire.

Émotion au Parlement écossais. L’institution avait révélé au cours d’une plénière le 2 janvier, qu’un total de 3,18 Go de données a été utilisé, et dont le coût s’élève à 7 345,689 livres sterling. Au total, les frais d’itinérance se sont élevés à 10 935,74 livres sterling. Cette facturée salée a été payée par le Parlement alors que l’iPad de l’institution avec lequel Michael Matheson, ministre écossais de la Santé était parti en voyage en décembre dernier au Maroc avait été utilisé par ses enfants adolescents. Les révélations du Parlement écossais avait suscité de vives réactions de la part des dirigeants de l’opposition qui ont appelé Matheson à rembourser cette facture réglée avec l’argent du contribuable ou à démissionner. Le Premier ministre Humza Yousaf a lui pris la défense de ce membre de son gouvernement.

À lire : Un ministre écossais appelé à démissionner à cause d’un voyage au Maroc

Face à la polémique, Michael Matheson, a dû s’expliquer sur cette facture salée. Alors qu’il soutenait que l’iPad a été utilisé à des fins parlementaires, il a fini par avouer que ce sont ses enfants qui l’avaient utilisé. En larmes, il a confié aux députés qu’il n’avait pas évoqué l’utilisation de l’appareil par sa famille auparavant parce qu’il était « un père avant tout » et qu’il avait voulu “protéger” ses enfants de « l’examen politique et médiatique ». « C’était une erreur et je suis désolé. […] Je vois maintenant qu’il n’est pas possible d’expliquer l’utilisation des données sans expliquer leur rôle. […] Des erreurs ont été commises. Par moi, par ma famille. Par ma famille », a-t-il ajouté.

À lire :France : un ex-maire condamné après des voyages au Maroc

Matheson a par ailleurs assuré qu’il n’a su récemment que l’iPad avait été utilisé par les membres de sa famille. « C’est la première fois que j’ai su que les données avaient été utilisées par quelqu’un d’autre. J’avais déjà vérifié, mais la vérité n’est apparue qu’après que cette histoire a fait la une des journaux », a-t-il insisté. S’il a pris l’engagement de rembourser les frais au parlement comme l’ont exigé des députés de l’opposition, il refuse toutefois de concrétiser leur second souhait, à savoir démissionner. « Non, je ne l’ai pas fait. Je n’en ai pas l’intention. J’ai l’intention de poursuivre mon travail en tant que député de Falkirk West et de continuer à assumer les responsabilités considérables qui m’incombent en tant que ministre de la Santé », a-t-il répondu aux journalistes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ecosse

Aller plus loin

Un ministre écossais appelé à démissionner à cause d’un voyage au Maroc

Un ministre écossais se trouve en difficulté après avoir passé des vacances au Maroc. Il est appelé à rembourser les frais d’itinérance des données ou à démissionner.

Une députée française épinglée pour un voyage au Maroc

Patricia Mirallès, députée LREM de la 1ᵉre circonscription, est accusée d’avoir utilisé ses frais de mandat pour effectuer des dépenses non autorisées, notamment un voyage au...

Montréal : un élu d’origine marocaine critiqué pour un déplacement au Maroc

Pour avoir rendu visite à sa mère malade au Maroc pendant l’état d’urgence sanitaire, le Marocain Abdelhak Sari, vice-président de la Commission de la sécurité publique de...

Les luxueuses vacances au Maroc d’Ashley Roberts

Ashley Roberts, chanteuse et danseuse américaine, ex-sociétaire du groupe The Pussycat, a posé ses valises au Maroc et profite de ses vacances de luxe.

Ces articles devraient vous intéresser :