Les probables futurs ministres RNI du gouvernement Benkirane

16 juillet 2013 - 14h09 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le Parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI) s’apprête à remplacer les ministres istiqlaliens sortants du gouvernement Benkirane. Le patron du RNI, Salaheddine Mezouar souhaiterait succéder à Karim Ghellab, président du Parlement. Plusieurs Partis de la coalition comptent signer une pétition visant la destitution de ce dernier.

Les dirigeants du RNI, impatients de retrouver une place dans le gouvernement après 19 mois passés dans l’opposition, ne sont pas faits pour être des opposants, écrit le quotidien Akhbar Al Yaoum.

Au PJD, on s’inquiète des critiques que pourrait essuyer le parti, si Mezouar retourne au ministère des Finances, en raison des primes qu’il échangeait avec Nouredine Bensouda, trésorier général du Royaume, quand il était à ce poste dans le gouvernement d’Abbas El Fassi.

Abdelilah Benkirane est lui confiant quant à l’issue des négociations avec le RNI, qui acceptera de son avis, les postes occupés jusque-là par l’Istiqlal dans son exécutif, sans remettre en cause la structure du gouvernement.

Le chef du gouvernement aurait, d’après la même source, eu le feu vert du Palais pour restaurer la coalition gouvernementale avec un minimum de dégâts. Des élections anticipées ne seraient pas à l’ordre du jour, la conjoncture économique du pays ne le permettant pas.

Liste des ministres proposée par le RNI :

• Rachid Talbi Alami, ministre de l’Economie et des Finances
• Mohamed Abbou, ministre de l’Artisanat
• Amina Benkhadra, ministre de l’Energie et des Mines
• Aniss Birou, ministre chargé des Marocains Résidant à l’Etranger
• Mohamed Aujjar, ministre délégué aux Affaires étrangères

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Karim Ghellab - Istiqlal - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Rassemblement National des Indépendants (RNI) - Salaheddine Mezouar - Anis Birou - Mohamed Aujjar - Abdelilah Benkirane - Gouvernement marocain

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Bouteille de gaz au Maroc : le prix flambe à partir d’avril

Le compte à rebours est lancé. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, les Marocains devront mettre la main à la poche pour se procurer une bouteille de gaz butane. Exit la subvention de l’État, le prix passera de 40 à 50 dirhams, actant la première étape d’une...

On reparle encore d’un impôt sur la fortune au Maroc

L’impôt sur la fortune pourrait être instauré dans le projet de loi de finances 2023 (PLF2023) actuellement en cours de finalisation par le gouvernement. Il devrait contribuer à renflouer les caisses de l’État en ces temps de crise.

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Échange de données fiscales sur les MRE : le projet de loi reporté

Le gouvernement d’Akhannouch est appelé à revoir deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont fait l’objet d’une polémique. L’année 2025 est la date du délai de leur...

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...